Accueil > SOCIÉTÉ > Libertés > Liberté pour Fariba

Liberté pour Fariba

Article publié le jeudi 15 octobre 2020
  • Version imprimable

Nous avons appris que le 3 octobre dernier, la chercheure était libérée de façon provisoire et assignée à résidence en Iran. Condamnée à 5 ans de prison, détenue depuis juin 2019, cette anthropologue n’a commis aucun crime et elle demeure pourtant une prisonnière scientifique.

Après l’annonce de la bonne nouvelle de sa sortie de prison, il faut dorénavant obtenir sa libération définitive.

Aujourd’hui jeudi 15 octobre à 13h30, une manifestation a lieu devant le siège de Sciences PO Paris : une chaîne humaine, dans le respect des consignes sanitaires, se déploiera pour exiger la libération de Fariba. L’UNSA Éducation soutient cette action. Davantage d'infos ici

Le gouvernement français doit poursuivre et accentuer tous les efforts pour obtenir la libération immédiate de la chercheuse. Au-delà de cette exigence de justice, il s’agit de défendre le principe d’une recherche scientifique, libre et indépendante, qui ne doit pas être soumise au bon vouloir de tel ou tel régime politique dans le monde.

Nos précédents articles :
Liberté pour Fariba Adelkhah !
Un an de détention pour la scientifique Fariba Adelkhah çà suffit !




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP