Accueil > ÉDUCATION > Des mots d’Éduc > La Digitale, une offre vertueuse de numérique éducatif

La Digitale, une offre vertueuse de numérique éducatif

Article publié le mercredi 9 juin 2021
  • Version imprimable

 

La crise sanitaire en cours a fait ressortir l'intérêt des outils numériques dans le cadre de l'enseignement, qu'il soit hybride ou non. Question d'educ vous propose aujourd'hui de découvrir la démarche originale de La Digitale, un ensemble d'outils numériques simples, efficaces créé par Emmanuel Zimmert.

Comme il l'explique plus en détails sur le site de La Digitale, l'idée est de proposer des outils numériques pertinents sur le plan pédagogique, simples, non intrusifs (pas de notifications sur les téléphones...) sous licence libre, transparents avec en particulier le respect de la vie privée et des données personnelles, mais aussi éco-responsables.
Sur ce dernier point, il est intéressant de noter que ces outils sont hébergés en Suisse. Les centres de données de l'hébergeur se fournissent en énergie intégralement renouvelable, ils ne sont pas refroidis par de la climatisation mais par l'air extérieur. Le choix de ces applications peut donc aussi être un choix éco-citoyen.
Les services se financent sur la base du financement participatif. Pas de modèle payant, freemium ou basé sur la publicité et la récolte de données personnelles pour ces outils. Il n'est pas non plus obligatoire de participer financièrement pour les utiliser. Pour l'instant 152 contributeurs aident le site à vivre en apportant le soutien de leur choix, tant par la somme que par la périodicité. La transparence se veut aussi présente sur le site : les sommes versées par les contributeurs apparaissent, ainsi que les dépenses engagées.
Sur le plan de données personnelles, et donc du RGPD, la démarche de La Digitale se veut vertueuse et transparente :
- pas de création de compte avec un e-mail pour utiliser les outils
- données à caractère personnelle récoltées de façon très limitée
- pas de possibilité pour l'éditeur de contacter ou retrouver les utilisateurs
- le créateur détaille clairement ici ce qui récolté par quoi, l'enseignant peut donc choisir de façon éclairée, ce qui ne le dispensera pas de respecter le RGPD dans le cadre de son établissement et de déclarer l'outil dans le registre de l'établissement et bien sûr de l'utiliser de façon responsable sans que des données personnelles d'élèves y soient présentes.
Et donc que peut-on faire avec ces outils ?
Digiscreen permet de créer un fond d'écran interactif pour vidéo projeter en classe, très pratique pour rassembler sur une seule interface ce qui sera utilisé pendant le cours : liens, vidéos, chronomètre, images et l'interface permet de générer des nuages de mots, code QR, textes à trous etc.
Digipad permet lui de créer des murs collaboratifs à l'instar de Padlet. Cet outil permet de collaborer à plusieurs en apportant chacun des ressources stockées sur le mur : son, image, texte, vidéo. C'est un outil très pratique pour de la curation notamment.
Citons également Digidoc qui permettra de créer un texte en ligne collaboratif, Digilink de raccourcir des liens web longs, Digistorm de créer des sondages, des questionnaires, Digiword est dédié aux nuages de mots...


Les possibilités pédagogiques sont très grandes à partir de ces outils, la démarche, écologique, responsable, appelant à une simplicité des outils créés et à un financement participatif est atypique et donc à suivre...

 

Photo de olia danilevich provenant de Pexels




Suivez-nous







 

 
Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP