Accueil > ÉDUCATION > Éducation et territoires > Droit aux vacances et aux loisirs : un enjeu pour tous les territoires

Droit aux vacances et aux loisirs : un enjeu pour tous les territoires

Article publié le lundi 8 février 2021
  • Version imprimable

 

 



La Jeunesse au Plein Air est une confédération d’associations et organisations syndicales œuvrant pour l’accès aux vacances et aux loisirs du plus grand nombre. L’UNSA Éducation en est membre. Elle publie un plaidoyer avec de nombreuses propositions pour améliorer cet accès, le faire grandir, et agir pour un droit réaffirmé, et respecté, particulièrement en période de repli dans des lieux confinés ou sous couvre-feu.
« En matière d’éducation, les collectivités territoriales jouent un rôle majeur. Elles ont des compétences sur l’école et les EPLE et sur le temps libre des jeunes et enfants avec la mise en place d’activités éducatives, sportives, culturelles au sein des Accueils Collectifs de Mineurs (ACM, tels que notamment centres aérés, colonies de vacances). Dans ces espaces, les enfants et adolescent.es vivent des expériences qui contribuent à leur éducation et leur épanouissement. L’accès de tous aux ACM est donc un enjeu éducatif et social.
Plébiscités par les familles qui recherchent des espaces éducatifs de qualité́ pour leurs enfants, les ACM sont des vecteurs de valeurs positives et de lien social. En visant l’accès de tous, leur action renforce la cohésion sociale et contribue à l’inclusion, conditions indispensables au vivre-ensemble.
Selon la situation de l’enfant ou du jeune (géographique, socio-économique, handicap, etc.), l’accès aux ACM n’est toutefois pas garanti sur tout ou partie de leur temps libre. Pour y remédier, le droit aux vacances et aux loisirs doit être intégré aux politiques territoriales.

Par leur proximité avec le territoire et les habitants, les collectivités sont l’échelon idéal pour développer des projets éducatifs qui répondent aux besoins locaux. Mais, elles ne peuvent agir seules. Leur engagement doit s’accompagner d’une implication forte de l’État et de ses services (DRAJES, rectorat, DDCS, CAF, MSA, MDPH...) et s’inscrire dans des projets locaux rassemblant tous les acteurs concernés (ACM, associations, comités d’entreprises, ANCV, centres sociaux...). »



Le site de la JPA : http://www.jpa.asso.fr


le plaidoyer :

Documents joints




Suivez-nous







 

 
Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP