Accueil > SOCIÉTÉ > Non à l’extrême droite ! > Le RN met en place sa stratégie pour 2022

Le RN met en place sa stratégie pour 2022

Article publié le jeudi 17 septembre 2020
  • Version imprimable


L’université d’été du Rassemblement national (RN) s’est déroulée les 5-6 septembre à Fréjus. Marine Le Pen, présidente du parti d’extrême-droite, a multiplié dans son discours de rentrée politique les attaques à l’encontre d’Emmanuel Macron, elle a martelé les idées d’extrême-droite que porte ce parti. À l’heure où le RN apparaît divisé et affaibli par des affaires judiciaires, que peut-on en retenir ? 

Marine Le Pen s’est engagée sur le thème de l’insécurité, actuel sujet de préoccupation pour le gouvernement. Elle a ainsi énuméré plusieurs faits divers de l’été pour dénoncer un “racisme anti-français, ou même anti-blanc”. Elle a également dénoncé une justice laxiste, en affirmant par exemple que “des criminels avaient été libérés” en raison de la crise sanitaire liée au Covid, ceci étant faux.

La présidente du parti d’extrême-droite a par ailleurs insisté sur la souveraineté de la France, affaiblie selon elle dans un monde en crise. Elle critique ainsi les incohérences supposées du plan de relance et défend un contrôle strict aux frontières. Ce souverainisme au cœur de l’idéologie du RN lui a permis également de critiquer l’Union européenne.

La stratégie semble de miser sur une “implosion” au sein du parti de droite Les Républicains (LR). En effet, elle dénonce un “macronisme décomplexée de certains cadres” de LR. Ainsi, Marine Le Pen prédit que “la proximité de certains LR avec LREM va accélérer la migration d'une partie de leur électorat vers le RN”. Pour cela, le parti d’extrême-droite continue son travail de dédiabolisation pour convaincre les Français dans un paysage politique brouillé.

La volonté de Marine Le Pen de fédérer les déçu.es de la droite avec l'électorat d’extrême-droite ne doit pas cacher certaines réalités : bien que démenti par Marine Le Pen, le nouveau slogan du parti, “Français réveillez-vous” a un triste écho à celui de l’Allemagne nazie “Deutschland erwache !”, “Allemagne réveille-toi”. Les résultats électoraux des municipales, les rivalités internes, les difficultés financières, voire judiciaires du parti, ne doivent pas nous faire oublier que le RN appartient à l’extrême-droite et qu’il reste un danger de taille pour notre démocratie.

L’UNSA Éducation considère qu’il y a un véritable risque de prise de pouvoir de l’extrême-droite en France comme en Europe. Elle est mobilisée pour contrer cette menace. Elle continue et continuera à décrypter le message de l’extrême-droite et notamment du Rassemblement national qui est en contradiction avec les valeurs du syndicalisme, de la démocratie sociale et de la démocratie.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP