Accueil > FONCTION PUBLIQUE > Politiques publiques > Budget 2014 > Budget 2014, cap maintenu pour l’Éducation nationale

Budget 2014, cap maintenu pour l’Éducation nationale

Article publié le jeudi 5 décembre 2013
  • Version imprimable

Malgré un contexte budgétaire général fortement contraint, le choix de l’éducation comme priorité est confirmé... même si, dans certains domaines, les problèmes perdurent.

Enseignements scolaires

Les budgets de l’Éducation nationale et de l’Enseignement technique agricole augmenteront respectivement de 1,15% et de 1,5% (à 63,42 milliards d’euros et 1,34 milliard d’euros) permettant la création de 8954 postes d’enseignants dont 150 dans l’enseignement technique agricole.

La part la plus importante de ces créations sera consacrée à des postes de stagiaires permettant le rétablissement d’une formation initiale dans le cadre des nouvelles ESPÉ (écoles supérieures du professorat et de l’éducation).
Ce sont 3400 postes supplémentaires qui viendront renforcer les moyens d’enseignement.

La création de 150 postes de personnels administratifs, sociaux et de santé est également actée, tout comme celle de 350 emplois d’AVS-I (Auxiliaire de vie scolaire pour l'aide individuelle des élèves en situation de handicap.

Par ailleurs, le budget retranscrit bien les mesures catégorielles négociées par l’UNSA éducation dans le cadre du protocole «Éducation nationale» avec la mise en place de l’ISAE (Indemnité de suivi et d'accompagnement des élèves), l’augmentation du taux d’accès à la hors-classe pour les PE (Professeurs des écoles) et CPE (Conseillers princiaux d'Éducation).
On retrouve aussi l’inscription des mesures de revalorisation pour les personnels de catégorie C (21 millions d’euros) à mettre également à l’actif de notre organisation dans le cadre de l’UNSA Fonction publique.

Enseignement supérieur et Recherche

Si le budget de l’Enseignement supérieur est en progrès pour la vie étudiante, la situation reste difficile pour les personnels. Les universités aux budgets sous tensions continuent à geler des postes et ce n’est que récemment que des crédits ont été débloqués pour aider au financement du glissement-vieillesse-technicité (GVT). C'est pour cela que l'UNSA Éducation et ses syndicats du secteur revendiquent, comme à l'Éducation nationale, la définition d'un «agenda social».

Sport, jeunesse et vie associative :
nouvelle érosion des emplois

Nos collègues, fortement éprouvés par la réorganisation de l’administration territoriale de l’État ces dernières années, verront une nouvelle fois leurs effectifs diminuer de 1.9% à près de 5000 postes. Notons que les 1644 emplois de conseillers techniques et sportifs (CTS) seront préservés.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP