Accueil > ÉDITOS > L’avenir est au syndicalisme !

L’avenir est au syndicalisme !

Article publié le jeudi 3 janvier 2019
  • Version imprimable

Avec vous, l’avenir est au syndicalisme !
101 780 voix pour l’UNSA Éducation lors des dernières élections professionnelles dans la Fonction publique. Je vous en remercie et dans le contexte politique et social de cette fin d’année, ces voix nous engagent plus encore qu’à n’importe quel autre moment.

L’avenir est au syndicalisme, nous le pensons vraiment.
Nous avons vu comment le gouvernement, dépourvu face à un mouvement social protéiforme aux revendications parfois contradictoires et en difficulté pour se structurer, s’est rapidement tourné vers les organisations syndicales. Quel paradoxe quand pendant plusieurs mois il a fait fi de toutes les critiques sur la qualité du dialogue social dans notre pays et sur l’absence d’espace de négociation et de place donnée aux corps intermédiaires dans leur ensemble. Le président de la République et le gouvernement prennent en boomerang les discours de rejet et d’inutilité des corps intermédiaires. Leur responsabilité est importante dans cette situation qui favorise l’extrémisme.

Pour autant, à l’UNSA Éducation, nous avons bien conscience que le syndicalisme, dans son ensemble, est interrogé en ce moment. Notre société ne parvient plus à prendre en compte un nombre important de concitoyens en rejet des corps intermédiaires. Les syndicats eux aussi peinent à convaincre et certains, par des pratiques d’opposition systématique, se sont affaiblis eux-mêmes et ont écornés l’image du syndicalisme. Ce rejet des partis politiques, des élus, des syndicats doit nous interpeller collectivement et nous devons le prendre à bras le corps.
Pour l’UNSA Éducation, l’éloignement entre les organisations syndicales et ceux qu’elles représentent est un vrai défi que nous souhaitons relever. Que nous devons relever. Les « gilets jaunes » et à présent les « stylos rouges » montrent d’une part qu’il est urgent d’agir, puis d’autre part combien la capacité à négocier et à construire le rapport de force, est toujours aussi indispensable dans notre société. La structuration démocratique et la légitimité des organisations syndicales est en ce sens toujours nécessaire.

A l’Unsa Éducation, fort de notre rôle de médiation et de contre-pouvoir, nous avons entrepris de renforcer depuis plusieurs années notre proximité avec nos collègues. Une démarche reconnue car depuis 5 ans, chaque année, nous comptons de plus en plus d’adhérents.

Nous allons accentuer ce mouvement et engager une démarche de réflexion sur l’avenir de notre syndicalisme.
Comment favoriser la prise en compte et l’engagement du plus grand nombre notamment celui des nouvelles générations ? Comment repenser la gouvernance et la démocratie interne de notre organisation et l’accompagnement des militant.e.s ? Comment mieux appréhender encore les sujets réels de préoccupation de nos collègues ? Comment prendre en compte les évolutions du monde en particulier la transition écologique et et la révolution numérique ?

C’est un chantier vaste mais qui n’a qu’un seul objectif, faire de l’UNSA Éducation un acteur plus fort, plus incontournable et plus représentatif dans les années qui viennent. Être plus fort en effet, pour mieux défendre, accompagner chacune et chacun d’entre vous.

Pour l’UNSA éducation, l’avenir est au syndicalisme et nous voulons le partager avec vous.

Je vous adresse tous mes vœux de bonheur et de progrès pour cette année 2019.

 

 

 

Ivry sur Seine le 3 janvier 2019




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP