Accueil > PERSONNELS > Santé/Conditions de travail > Plan vélo : pour un forfait mobilité ambitieux

Plan vélo : pour un forfait mobilité ambitieux

Article publié le lundi 3 décembre 2018
  • Version imprimable

Le forfait mobilité durable devrait remplacer l’indemnité kilométrique vélo votée en 2017 mais qui n’a pas été mise en œuvre dans la Fonction publique faute de décret.

Ainsi, tous les employeurs publics pourront contribuer aux frais de déplacement domicile-travail à vélo de leurs agents sur une base forfaitaire jusqu’à 400 €/an.

Début septembre, le Premier Ministre a annoncé un Plan vélo et mobilités actives « pour encourager les Français à se déplacer en vélo plutôt que d’utiliser régulièrement leur voiture, trop chère et polluante ».

Pour la Fonction publique (versant Etat), l’Etat-employeur souhaite appliquer en 2020 un « forfait mobilité durable » de 200€ à tous les agents des administrations et des opérateurs qui viendraient travailler à vélo.
Alors que pour les autres employeurs publics et privés, cette franchise fiscale et sociale irait jusqu’à 400€ par an.

Egalité de traitement et mesures incitatives

Une différenciation incompréhensible que l’UNSA demande au gouverne-ment de revoir en permettant un forfait de 400€ pour tous les agents publics.

De plus, le dispositif tel qu’il est envisagé, ne prévoit pas la possibilité de cumuler l’indemnité de remboursement des transports publics et l’utilisation du vélo pour les déplacements « domicile-travail ».
L’UNSA demande que le cumul soit possible pour les agents publics.

Si l’UNSA accueille ce plan national vélo positivement pour la promotion de la mobilité bas carbone, peu onéreuse face aux modes de déplacement en voiture coûteux et polluants, elle regrette toutefois le manque d’ambition des mesures incitatives, leur différenciation et le caractère tardif de la mise en œuvre de ce plan prévu en 2020 et son déploiement jusqu’en 2024.

Encore davantage dans la période actuelle qui voit les effets du réchauffement climatique s'amplifier, l’UNSA estime qu’il y a urgence à changer les habitudes de déplacement et, quand cela est possible, à faire en priorité le choix du vélo pour les trajets quotidiens.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP