Accueil > SOCIÉTÉ > Développement durable > La température monte et la transition écologique ne peut plus attendre (...)

La température monte et la transition écologique ne peut plus attendre !

Article publié le samedi 13 octobre 2018
  • Version imprimable

Les scientifiques du climat de l’ONU, au sein du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), viennent de publier un rapport spécial sur le réchauffement mondial, partant de l’hypothèse d’une augmentation de température de 1,5°C. Le document dévoile l’impact durable des activités humaines sur l’ensemble de la planète et a permis une prise de conscience plus forte des enjeux climatiques. Ce week-end est d’ailleurs marqué par de nouvelles marches pour le climat partout en France et dans le Monde. L’urgence climatique est là, on ne peut plus attendre.

Ce que dit le rapport

Le premier élément du rapport du GIEC concerne l’évolution de l’écosystème avec une hausse de température de 1,5°C. La fonte des glaces entraînera une hausse du niveau de la mer, et la disparation de certaines îles et des littoraux. Des migrations climatiques en seront la conséquence principale pour l’Humanité. On assistera à une disparation d’une partie de  la biodiversité, de manière irrémédiable et à un appauvrissement des ressources sur toute la surface de la terre. Des phénomènes climatiques extrêmes se dérouleront sur tous les continents, entraînant des catastrophes naturelles et de nombreuses victimes. Toutes ces conséquences ne sont plus des hypothèses, ou des éléments à prendre au conditionnel, mais cela sera notre futur si nous n’agissons pas !

Les préconisations pour agir contre le réchauffement climatique

Les expert.e.s du GIEC ont établi également une série de préconisations à suivre. Il s’agit pour limiter le réchauffement climatique à une augmentation de 1,5°C d’obliger à la diminution des émissions de C0², cela dans le domaine des transports, mais aussi par la généralisation de l’utilisation des énergies renouvelables. De nombreuses mesures de ce type sont déjà mises en pratique et il s’agit donc de les généraliser. Comme il est indiqué dans ce document : « Les décisions que nous prenons aujourd’hui sont indispensables si l’on souhaite assurer à chacun, d’entre nous un monde sûr et durable, aujourd’hui comme demain ».

Quelles mobilisations ?

Une véritable transition écologique doit être mise en place, car ce sont toutes les activités humaines qui doivent faire l’objet d’une transformation radicale. Les villes doivent être aménagées pour moins polluer, les activités agricoles doivent faire l’objet d’innovations pour ne plus produire autant de CO². Il faut changer de vision d’ensemble pour limiter ce réchauffement et doter la planète d’un avenir meilleur. On ne peut plus attendre et chaque citoyen.ne. est concernée. Il ne s’agit pas de porter un regard alarmiste sur notre futur, mais d’intégrer des gestes écologiques dans nos pratiques quotidiennes et de prendre conscience individuellement et collectivement de cette question.

L’UNSA Éducation s’est ainsi dotée d’un manifeste "Oxygène" qui prend en compte les évolutions de notre écosystème pour construire le Monde de demain. L’éducation à la transition écologique doit être généralisée, pour les plus jeunes mais aussi pour tous les adultes.

Nous vous conseillons d’ailleurs cet excellent site « Le climat en question » où vous trouverez tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le changement climatique et les solutions pour y parer.
Voir aussi le résumé en français du rapport du GIEC (le rapport complet n’existe qu’en anglais.)




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP