Accueil > SOCIÉTÉ > Citoyenneté/Solidarité > Lutte contre le racisme et l’antisémitisme

Lutte contre le racisme et l’antisémitisme

Article publié le mercredi 7 février 2018
  • Version imprimable

En janvier 2018, le rapport d'évaluation du plan interministériel de lutte contre le racisme et l'antisémitisme (PILCRA) est paru pour la période 2015-2017.

Qu'en retenir?

Mis en œuvre depuis 2015, le PILCRA a été évalué auprès des cabinets et administrations centrales, des grandes associations et institutions publiques, des préfets et des recteurs.
Il ressort de ce rapport d'évaluation que le nombre de faits à caractère raciste et antisémite a sensiblement augmenté ces dernières années avec une baisse récente mais de manière différenciée.
Par ailleurs, il semble qu'il existe une sous déclaration des paroles et/ou des faits concernés.
Dernière information qui devrait nous questionner: internet!
Il semble qu'internet soit le réceptacle d'une explosion des contenus racistes et antisémites mais surtout constitue une «nouvelle frontière» pour les pouvoirs publics.


Le rapport émet toute une liste de recommandations dont:

  • développer les lieux de mémoire liés à l'esclavage et au fait colonial afin de mieux prendre en compte la pluralité des mémoires, à côté de tous ceux consécrés à la seconde guerre mondiale. "La force pédagogique de ces lieux, leur capacité à être des centres de ressources pour mieux comprendre le présent à partir de l'explication du passé, en font des opérateurs privilégiés dans la lutte contre le racisme et l'antisémitisme."
  • accompagner, former, sensibiliser tous les acteurs (enseignants, acteurs de l'éducation populaire, éducateurs spécialisés...) qui interviennent auprès des jeunes dans la déconstruction des préjugés sur les origines et les cultures. L'éducation aux médias et à l'information doit également être renforcée.
  • adopter un cadre législatif dédié aux plates-formes hébergeant les réseaux sociaux. Le rapport cite l'exemple de l'Allemagne seul pays européen qui se soit doté d'une législation dans ce domaine mais suggère par ailleurs la nécessité d'une législation européenne.

L'UNSA Éducation a fait de la lutte contre le racisme et l'antisémitisme un de ses piliers. Ce rapport nous rappelle que cette lutte n'est pas vaine et qu'elle continue.

En outre, le rapport cite le ministère de l'Éducation nationale comme celui étant le plus engagé dans la mise en œuvre de ce PILCRA avec une forte implication de tous ses membres et plus particulièrment des enseignants.

Le semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme qui aura lieu du 19 au 25 mars 2018 sera encore une fois un moment fort de cette lutte. Nous vous invitons à y participer.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP