Accueil > FONCTION PUBLIQUE > Politiques publiques > Budget 2018 > Budget 2018 : que retenir des premières annonces ?

Budget 2018 : que retenir des premières annonces ?

Article publié le mercredi 27 septembre 2017
  • Version imprimable

En attendant la parution de documents budgétaires propres à chaque mission, la présentation du projet de loi de finances 2018 ce mercredi 27 septembre nous apporte de premières indications sur les intentions ministérielles.

Des budgets en augmentation
Les crédits pour la mission «enseignement scolaire» regroupant les personnels intervenant au ministère de l’Éducation nationale et dans l’enseignement agricole augmentent de 1,3 milliards d’€ par rapport à 2017.
Si une hausse est une bonne nouvelle en soi, il faut voir ce qu’elle recouvre. A ce stade, on voit que cette augmentation permettra presque exclusivement d’assurer les rémunérations des collègues recrutés en septembre 2017 (Créations d’emploi décidées sous la précédente mandature)

Pour l’enseignement supérieur, le budget augmentera de 234 millions d’€. Sur cette somme 175 millions seraient consacrées à l’accueil des nouveaux étudiants ainsi qu’au financement des rémunérations des personnels (GVT et mesures PPCR). Ces augmentations seront insuffisantes pour redonner le souffle nécessaire aux établissements de l’Enseignement supérieur

Pas de création d’emploi
La priorité donnée par Jean Michel Blanquer au Primaire avec notamment la poursuite du dédoublement des classes de CP/CE1 dans l’éducation prioritaire se fera à effectif constant.

Aussi on assistera nécessairement à un redéploiement des postes en interne et/ou à des suppressions de postes dans les services administratifs.
Dans l’enseignement supérieur, pas de création de postes annoncée le ministère renvoyant aux universités «autonomes» le soin de gérer et répartir les nouveaux crédits qui leur seraient attribués.

A l’UNSA Education, nous continuerons de suivre de près l’élaboration de ces budgets dans les prochains jours, pour voir comment se déclineront concrètement les priorités affichées et leur impact sur les personnels. Vous pouvez compter sur notre vigilance.


A noter la baisse de 13 emplois dans les opérateurs du ministère de l'éducation nationale (CNED, CANOPE, ONISEP...)

Tableau extrait du dossier de presse du ministère de l'économie et des finances (p.152) : http://bit.ly/2xKH94n




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP