Accueil > SOCIÉTÉ > Égalités > Égalité femmes-hommes > Une journée pour parler du sport féminin et plus encore…

Une journée pour parler du sport féminin et plus encore…

Article publié le jeudi 24 janvier 2019
  • Version imprimable

Connaissez-vous la date et le lieu de la prochaine Coupe du monde de football féminin ? La date du premier match ? Ou le nom d’une des joueuses de l’équipe de France féminine de football ? *

Vous hésitez ?

Alors voilà pourquoi la journée internationale du sport féminin, qui a lieu ce 24 janvier, est sans nul doute très utile.

Soutenue par plusieurs ministères et associations, elle est organisée en collaboration avec le Comité National Olympique et Sportif Français afin de lutter contre la sous-médiatisation du sport féminin et les stéréotypes de sexe très présents dans ce domaine.

Car le sport féminin ne se limite pas à la natation, la gymnastique ou le tennis. Il est primordial que les mentalités évoluent tous les jours de l’année et pas seulement ce 24 janvier.

Or, le sexisme est particulièrement enraciné dans un milieu où le sport féminin manque de visibilité, où les remarques sur le physique sont courantes et où les inégalités d’infrastructures, souvent non mixtes, sont problématiques.

Ce jeudi, le comité ensemble contre le sexisme, dont le Centre Hubertine Auclert fait partie, propose une journée nationale de débat contre le sexisme.
Grandes entreprises, réseaux de professionnel·le·s, associations militant contre toutes les formes de violences, jeunes travaillant dans le web... seront toutes et tous uni·e·s pour agir ensemble contre le sexisme.

Pour l’UNSA Éducation, l’École doit jouer son rôle et transmettre une véritable éducation sans stéréotype de genre, dès le plus jeune âge.

C’est pourquoi l’année dernière, notre fédération a traité ce sujet lors d’un rendez-vous société consacré à la lutte contre les stéréotypes dans le sport.

Christine Menesson, sociologue et Édith Maruéjouls, géographe du genre ont répondu à nos questions lors de deux courtes interviews.
Vous pouvez également retrouver le témoignage d’Élise Bussaglia, footballeuse professionnelle, championne de France, ancienne joueuse du Barça, qui vient de rejoindre Dijon et qui jouera, nous l’espérons, la coupe du monde 2019.


*La coupe du monde de football féminin se déroulera en France, le match d'ouverture se déroulera au Parc des Princes. Le premier match de l’équipe de France aura lieu le vendredi 7 juin 2019 contre la Corée.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP