Accueil > DONNONS DE LA VOIX > Nos 25 exigences pour l’Éducation > Mieux reconnaître, former et accompagner les personnels !

Mieux reconnaître, former et accompagner les personnels !

Article publié le jeudi 2 février 2017
  • Version imprimable

Pendant trop longtemps, une interprétation étroite de la qualité de fonctionnaire a eu pour conséquence de donner le sentiment aux agents d’être considérés comme des entités abstraites, voire interchangeables. Si l’on veut que le système donne la pleine mesure de ses capacités, pour le plus grand bénéfice de tous, il est impératif d’en finir avec cette organisation infantilisante.

Des personnels reconnus et respectés
La reconnaissance professionnelle des personnels portée par l’Unsa Éducation s’appuie sur des rémunérations plus conformes aux compétences aujourd’hui requises, une confiance dans la capacité d’agir des personnels et une gestion humaine des agents. Ils doivent être reconnus comme des professionnels compétents et responsables à qui il faut faire confiance à priori.

Une formation de qualité
Les agents doivent avoir accès à des formations initiales et continues de qualité, en adéquation avec les besoins identifiés et les évolutions prévisibles. La formation continue doit être pensée comme un accompagnement permanent des agents, favorisant le développement des compétences professionnelles, le travail d’équipe, la capacité d’adaptation aux évolutions. L’UNSA Éducation revendique également une réelle mise en œuvre des dispositions relatives à la formation tout au long de la vie. Pour être effectifs, ces temps de formation exigent qu’une enveloppe budgétaire suffisante et des moyens humains y soit affectés dans tous les ministères et dans tous les versants de la Fonction publique.

Renforcer l’accompagnement individuel
L’UNSA Éducation demande des possibilités réelles et accrues de mobilité choisie entre les corps et cadres d’emploi, dans un cadre interministériel comme entre les versants de la Fonction publique.
La mobilité professionnelle doit s’accompagner d’une préparation ou d’une adaptation au nouvel emploi. Les agents doivent bénéficier des dispositifs d’accompagnement prévus au niveau de la Fonction publique.

L’UNSA Éducation revendique une politique des ressources humaines qui permette d’éviter l’usure professionnelle (périodes sabbatiques, de formation ou de réorientation, temps partiel choisi, mobilité fonctionnelle, réadaptation à l’emploi, reclassement, aménagement des conditions et du temps de travail et évolution de carrière pour changement d’activité). Ces dispositifs doivent être accessibles à l’ensemble des corps.
Ils doivent permettre d’avancer également vers une meilleure articulation entre la vie professionnelle et la vie personnelle.

Ainsi, de nouvelles pratiques de gestion des ressources humaines et de management doivent voir le jour à l’Éducation nationale, en impliquant l’ensemble des acteurs. L’objectif est bien d’aboutir à des processus basés sur la confiance et le professionnalisme.

L'UNSA Education exige une gestion des ressources humaines fondée sur des règles claires et transparentes, qui prennent réellement en compte la dimension humaine et tiennent compte des aspirations et besoins de chacun.

Retrouvez ici nos 25 exigences pour l'Education




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP