Accueil > SOCIÉTÉ > Égalités > Égalité femmes-hommes > Le Parlement européen rejette un rapport sur l’égalité femmes-hommes

Le Parlement européen rejette un rapport sur l’égalité femmes-hommes

Article publié le jeudi 13 mars 2014
  • Version imprimable

Les eurodéputés viennent de rejeter, à une courte majorité, un très intéressant rapport sur l’égalité entre les femmes et les hommes au sein de l’Union européenne présenté par la portugaise Inès Cristina Zuber.
En retoquant ce rapport, certes sans valeur juridique, les députés européens risquent malheureusement de renforcer les anti-IVG, les antis mariage pour tous, les partisans de la « théorie du genre », les liberticides de tous poils qui, dans chaque pays, trouveront là un argument de plus pour donner une légitimité à leurs théories infondées basées sur les peurs.

 

Le « rapport Zuber », dresse d’abord un état de lieu de la situation des femmes dans divers domaines. S’ensuivent une série de recommandations (plus de 80). Trois d’entre elles, qui traitent de l'IVG, des stéréotypes filles garçons dans les programmes scolaires et des quotas ont particulièrement déclenché l’opprobre des ultraconservateurs :

« … garantir le droit des femmes à des soins de santé gynécologique et obstétrique publics, gratuits et de qualité et à des services de santé sexuelle et génésique en général, ce qui inclut le droit à l’interruption volontaire de grossesse …. »

Elaborer des programmes éducatifs dans les écoles secondaires, pour les adolescents de 12 ans et plus, contre les stéréotypes féminins et masculins (…) cet enseignement doit s’inspirer des bonnes pratiques pour éduquer les élèves, filles comme garçons, aux questions de genre et essayer de briser les stéréotypes relatifs au rôle social, à la représentation et au sens d’être une femme ou d’être un homme ; estime que ces stéréotypes selon lesquels par exemple les femmes seraient destinées à accomplir certaines tâches (…) ne devraient pas être présents dans les livres scolaires.

« L’utilisation de quotas électoraux a des effets positifs sur la représentation des femmes … invite les États membres où la représentation des femmes dans les assemblées politiques est particulièrement faible à envisager la possibilité de recourir à des mesures équivalentes… ».

À l’heure où les prochaines élections européennes se profilent (25 mai 2014), et où l’abstention risque d’être très forte, cet « épisode » devrait nous permettre de prendre conscience une fois de plus de l’importance de voter lors de ces élections.


Lire le rapport ici




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP