Accueil > SOCIÉTÉ > Laïcité > Le FN et la laïcité

Le FN et la laïcité

Article publié le jeudi 8 décembre 2016
  • Version imprimable

En cette date anniversaire de la loi de 1905, il est nécessaire de rappeler qu’en dépit de la volonté d’appropriation de la laïcité par la présidente du Front national, cette notion reste toujours aux antipodes de l’idéologie du FN.

Dans leur livre, « Marine le Pen prise aux mots. Décryptage du nouveau discours frontiste », Cécile Alduy et Stéphane Wahnich se sont livrés à une analyse lexicale et statistique de plusieurs discours et déclarations de Marine Le Pen.
Côté statistique : les auteurs montrent que si Jean-Marie Le Pen a, « en quinze ans abordé la question de la laïcité que dans deux pour cent des ses interventions », Marine Le Pen, elle, en deux ans, y fait référence dans plus de vingt-cinq pour cent !

Cependant dans ses discours, concernant la loi de 1905, il n’est pas question de la séparation des Eglises et de l’Etat, il s’agit d’un levier contre l’immigration.

Pour Marine Le Pen la neutralité doit s’appliquer à tout l’espace public, les rues, les entreprises… Toutefois, l'effacement dans l'espace publique de tout signe religieux, n’est pas antireligieux il est anti-musulmans : les auteurs relèvent l’utilisation de 150 mentions pour la religion musulmane contre deux pour les catholiques.

Sur ce sujet comme sur d’autres, on touche à la stratégie des multiples discours des membres du FN. Si Marine Le Pen revendique les racines chrétiennes de la France et assimile l’identité à l’identité religieuse, Marion Marechal Le Pen, va plus loin... Elle n’a pas hésité, dans un entretien donné à Radio courtoisie en octobre 2015, à s’interroger sur la nécessité de maintenir un mariage civil face au mariage catholique !

Pour l’UNSA Éducation il faut combattre ceux qui utilisent la laïcité comme vecteur de stigmatisation ou pour exalter une identité nationale fantasmée.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP