Accueil > ÉDUCATION > Bac-3/bac+3+5 > Le Bac -3 Bac +3 au menu du projet de loi de finances 2014

Le Bac -3 Bac +3 au menu du projet de loi de finances 2014

Article publié le mercredi 30 octobre 2013
  • Version imprimable

Dans une annexe au projet de loi de finances 2014, le « rapport sur les politiques nationales de recherche et de formations supérieures », au chapitre « une politique de formation intégrée », aborde le continuum Bac-3/Bac +3 en évoquant « ce cycle de 6 années ».


À cet effet il rappelle la nécessité de prendre en compte dès les débuts de l’entrée au lycée l’accompagnement des élèves pour garantir une articulation optimale.


Il rappelle que la loi de Refondation de l’école et les évolutions récentes des différentes filières du baccalauréat ont « conforté la préparation de tous les bacheliers à l’entrée dans l’enseignement supérieur, le nécessaire accompagnement en termes d’orientation individuelle des élèves et une réflexion plus globale sur la valorisation de chaque profil vers un parcours de formation adapté, réussi et utile pour l’insertion professionnelle ultérieure d’un maximum d’étudiants ».


L’orientation est un axe privilégié à cet effet par :
la démarche d’orientation active qui contribue à l’acquisition d’une compétence à s’orienter, pour chaque élève et étudiant, en fonction de son projet. A cette fin, un conseil d’orientation anticipé en classe de première a
été expérimenté à la rentrée 2011. Le bilan des expérimentations a permis de relever bonnes pratiques et des pistes d’amélioration du dispositif. Une nouvelle circulaire sera publiée prochainement.
L’expérimentation du service public régional d’orientation qui concerne 6 régions et 7 académies depuis la rentrée 2013.



S’il n’y a rien de bien nouveau dans ce rapport, il a le mérite d’ancrer une nouvelle fois la notion nécessaire de « Bac-3 Bac +3 » dans les objectifs d’évolution de notre système éducatif. Il marque ainsi l’ambition de faire réussir davantage de jeunes au-delà du baccalauréat.
Encore faut-il que cette volonté prenne tout son sens en intégrant de véritables innovations pédagogiques. La formation continue conjointe des enseignants des lycées et du supérieur doit en être un des leviers…mais à ce chapitre, hélas, pour cette année encore, les financements manquent.


Lire le rapport (Bac-3 Bac+3 pages 60-61-62) ici :




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP