Accueil > ÉDUCATION > Éducation et territoires > L’Education : critère de bien-être dans les régions

L’Education : critère de bien-être dans les régions

Article publié le jeudi 26 juin 2014
  • Version imprimable

Vivons-nous bien dans nos régions ? A travers le revenu, la santé, la sécurité, l’accès aux services, l’engagement civique, l’éducation, l’emploi et l’environnement -huit thèmes, représentés par des pétales aux couleurs différentes et mesurés à partir des données statistiques locales (revenu des ménages, espérance de vie, taux de mortalité, taux d’homicides, accès aux services à haut débit, taux de participation aux élections, niveau d’éducation, taux d’emploi, taux de chômage, pollution de l’air)- l’OCDE lance un site interactif sur le bien-être régional.


L’office international précise qu’ « aller au-delà des moyennes nationales est essentiel pour obtenir une image précise de la qualité de vie et permet d’orienter les politiques publiques régionales et locales ». Ainsi ce nouvel outil, « basé sur une carte interactive qui couvre les 34 pays membres de l’OCDE, compare 362 régions infranationales avec une notation relative sur 10 pour chacun des huit thèmes ». Par régions, il est entendu ici le premier échelon administratif des gouvernements, par exemple, les provinces au Canada, les Länder en Allemagne, les Régions en France ou les États aux États-Unis.

Même si « comparaison n’est pas raison » et qu’il  convient de tenir compte des différences de découpage »régional » des pays, la notation permet de situer une région par rapport aux autres régions de son pays, et par rapport aux autres régions des 34 pays de la zone OCDE. En cliquant sur un pétale, un tableau plus détaillé comparant la région aux autres au sein de son pays et de l’OCDE précise l’indicateur.

Deux enseignements à déduire de cet outil dynamique.

Tout d’abord la confirmation, comme l’a déclaré  Rolf Alter, Directeur de la Direction de la gouvernance publique et du développement territorial de l'OCDE, pendant la présentation, le 24 juin dernier, du site interactif devant le Comité des régions à Bruxelles, que  « l’endroit où les gens vivent détermine énormément leur qualité de vie », et donc qu’« en zoomant de la sorte sur les régions, nous pouvons vraiment voir les grandes différences qui existent entre ces dernières et identifier ce que les collectivités locales et les gouvernements doivent faire pour les réduire. »

Ensuite que l’Education est un élément constitutif du bien-être et du mieux vivre, constituant un atout d’attractivité pour les régions. Or, malgré notre système éducatif très centralisé, on constate une grande disparité des résultats éducatifs entre les différentes régions françaises. Preuve qu’une véritable coopération entre l’Etat central et les pouvoirs publics régionaux doit être davantage développée dans un esprit de complémentarité et d’amélioration des résultats, plus que comme une concurrence encore trop souvent affichée.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP