Accueil > FONCTION PUBLIQUE > Fonction publique : l’UNSA interpelle sur la dégradation du dialogue (...)

Fonction publique : l’UNSA interpelle sur la dégradation du dialogue social

Article publié le dimanche 12 avril 2015
  • Version imprimable

Le dialogue social se dégrade depuis plusieurs semaines notamment à l’Etat: c’est le constat qu’a porté l’UNSA Fonction publique à l’ouverture du premier Conseil supérieur de la Fonction publique de l'État (CSFPE). Elle le déplore et s’inquiète des conséquences que peut avoir cette orientation sur la négociation sur les parcours professionnels, les parcours et les rémunérations.

La mul­ti­pli­ca­tion des accrocs au dia­lo­gue social sur­ve­nus ces der­niè­res semai­nes est inquié­tante pour l’avenir des négo­cia­tions sur les car­riè­res.
Au plan natio­nal, les consul­ta­tions de pure forme ou dans des délais si brefs qu’elles devien­nent inopé­ran­tes se suc­cè­dent.

En par­ti­cu­lier, pour le projet de décret modi­fiant la charte de déconcen­tra­tion des ser­vi­ces de l’Etat, pré­senté en urgence par le gou­ver­ne­ment, la consultation est réduite à sa plus simple expres­sion. L’UNSA a demandé que le calen­drier soit des­serré et que l’étude soit pré­cé­dée d’une infor­ma­tion plus com­plète sur les pro­jets en cours accom­pa­gnés d’une étude d’impact.

L’absence de réponse favo­ra­ble condui­rait l’UNSA à ne pas par­ti­ci­per à la pro­chaine com­mis­sion sta­tu­taire prévue le 17 avril.

Lire la déclaration de Guy Barbier lors de la séance d'installation du nouveau Conseil supérieur de la Fonction publique de l'État, le 10 avril 2015.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP