Accueil > ÉDUCATION > Bac-3/bac+3+5 > Cesser de faire du bac un objectif terminal

Cesser de faire du bac un objectif terminal

Article publié le jeudi 9 juillet 2015
  • Version imprimable

La préparation du Bac occupe, aujourd’hui encore, une part très importante du lycée au détriment de la préparation à l’enseignement supérieur engendrant de nombreux échecs en 1ère année de licence en particulier.
Mettant en évidence cette difficulté, une mission parlementaire consacrée au Bac -3/+3 vient de faire des propositions pour réformer le BAC et l’APB (Admission Post Bac) et prolonger au lycée la logique du socle.


Une dépêche AEF du 8 juillet, détaille ces mesures parmi lesquelles :
• Simplifier l’organisation du Bac en gardant un petit nombre d’épreuves terminales et en instaurant un contrôle continu pour les autres. La mission met en avant un socle commun assorti d’options et propose la mise en place d’un Conseil d’Orientation Lycée-Enseignement supérieur.
• Prolonger la logique du socle commun fondamental assorti d’options, permettant ainsi de lutter contre l’effet filières et de raisonner en termes de parcours de formation
• Des mécanismes favorisant la diversification des parcours en soutenant le développement de stages passerelles (72000 élèves en ont déjà suivi en 2013-2014) ou en introduisant une année facultative de transition
• L’orientation dont le processus doit être « refondu » en vue de la rendre « plus progressive, informée,  active et ouverte sur le monde professionnel»
• Adapter la formation initiale et continue des enseignants pour répondre à ces nouvelles exigences
• Rénover le système APB
• Confier à l’Onisep une mission d’orientation prioritaire des publics les plus défavorisés et éloignés de l’information
• Doter tous les lycées d’un réseau permanent avec les Etablissements d’enseignement supérieur qui forment leurs débouchés traditionnels avec, notamment des journées pédagogiques semestrielles.

L’Unsa Education alerte régulièrement sur la nécessité de mettre en place une véritable articulation Bac-3/+3. Il est plus qu’urgent que les politiques s’en emparent et qu’un véritable chantier s’ouvre sur ce sujet, au plus vite.
Ces propositions parlementaires sont des pistes qui vont dans le bon sens. Elles doivent dorénavant servir à un véritable travail afin qu’elles soient enfin mises en œuvre partout.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP