Accueil > SOCIÉTÉ > Égalités > Égalité femmes-hommes > Avortement : Pas de retour en arrière en Espagne

Avortement : Pas de retour en arrière en Espagne

Article publié le mardi 23 septembre 2014
  • Version imprimable

Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy a finalement retiré ce jour, le projet de loi porté par le ministre de la justice Alberto Ruiz Gallardón qui aurait restreint considérablement le droit à l’avortement en Espagne. (Voir site art. 816 du 9 janvier 2014)

Dès l’annonce de ce projet, et son approbation le 20 décembre dernier en conseil des ministres, de nombreuses manifestations en faveur de la liberté d’avorter, avaient alors apporté à travers toute l’Europe, leur soutien au peuple espagnol, et par là-même, alerté sur un retour en arrière toujours possible…

Après des mois d’espoirs et de craintes, ce projet de loi inquiétant est finalement retiré. Des raisons sans doutes autant politiques qu’idéologiques : au sein du PP (Partido Popular-droite espagnole), il ne faisait pas consensus et une grande partie du PP le voyait comme un obstacle à une victoire possible pour les prochaines élections de 2015….

Reste un changement à la loi en vigueur : les mineures de 16 et 17 ans devront obtenir l’assentiment parental pour avorter.
Par ailleurs, le gouvernement proposera un « plan de protection de la famille avant la fin de l’année »…

Une victoire tout de même pour l’Espagne et les autres qui aura eu le mérite de raviver à notre mémoire ces mots de Simone de Beauvoir : «N'oubliez jamais qu'il suffira d'une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question".




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP