Accueil > ÉDUCATION > Des mots d’Éduc > Avant, il parait qu’il y avait des ours blancs…

Avant, il parait qu’il y avait des ours blancs…

Article publié le mercredi 28 février 2018
  • Version imprimable

-  A l’école on a appris qu’il y a des centaines d’espèces de plantes et d’animaux qui ont disparu ces dernières années
- Et au centre de loisirs, sur la plage, on a construit un village qui a été inondé par la marée haute. L’animatrice nous a dit que cela avait été le cas de nombreux territoires, ceux en bordure de mer ou des iles…
- C’est vrai grand-père ?
- Hélas oui. Regardez sur cette photo
- Oh un ours tout blanc !
- On dirait qu’il marche sur de la glace…
- C’est un ours polaire. Il vivait sur la banquise. Il a disparu victime du réchauffement climatique.
- Et personne n’a pu le sauver ?
- Euh ! Je crois qu’on n’a pas vraiment essayé.
- Pourquoi ? Vous ne saviez pas quoi faire ?
- Oh si ! Les spécialistes nous avaient mis en garde. Mais nous avons continué à surchauffer nos maisons et nos bureaux, à prendre la voiture pour faire quelques centaines de mètres, à manger trop de viande, à épuiser la terre, à gaspiller, à surconsommer…
- Aujourd’hui, nous on apprend à faire moins de déchet
- A la cantine, on ne prend que la quantité de nourriture que l’on va manger et pas de la viande à chaque repas.
- On imprime uniquement ce qui est nécessaire.
- Et pour chaque objet, une étiquette nous indique sa consommation et son empreinte carbone.
- On apprend à la lire dès les petites classes.
- Et à la maison aussi on fait attention.
- Partout, on utilise des énergies renouvelables.
- Et puis on marche pour aller à l’école, à la boulangerie, à la bibliothèque…
- Sinon on prend nos vélos, il y a des pistes cyclables un peu partout.
- Oui, je crois que maintenant on prend mieux conscience de l’importance de notre environnement.
- C’est très utile et même indispensable.
- Dommage que ce soit trop tard pour l’ours polaire. J’aurais bien aimé en voir un de tout près.
- On dirait un nounours…
- Oh, ne vous y trompez pas les enfants. L’ours blanc était un seigneur. Un animal majestueux, mais aussi puissant et sauvage. Rien à voir avec les peluches douces et immaculées auxquelles il vous fait penser. Moi, je ne suis pas sûr que j’aurais aimé me retrouver nez-à-nez avec un ours polaire. Mais dans son environnement naturel, il était magnifique.
- Mais son « chez lui » a disparu, la banquise a fondu, la nourriture est venue à manquer…
- Et aujourd’hui, il n’y a plus d’ours polaires.
- Vraiment dommage !
- Catastrophique surtout.
- Et pas très responsable.
- …
- Dis grand-père, il parait que les dinosaures aussi ont disparu ?
- Ah oui, mais ça c’est une histoire bien plus ancienne. Et là, je vous le promets, je n’y suis strictement pour rien !


Au lendemain de la journée mondiale de l’ours polaire,
pour qu’on agisse avant qu’il ne soit trop tard

Denis Adam, le 28 février 2018
 




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP