Accueil > EUROPE et MONDE > Brèves d’actu > Uni[E]s Pour une Éducation Publique de Qualité, c’est l’initiative mondiale de (...)

Uni[E]s Pour une Éducation Publique de Qualité, c’est l’initiative mondiale de l’année !

Article publié le mardi 1er octobre 2013
  • Version imprimable

Lancée depuis le 4 octobre  par l’Internationale de l’Éducation (IE) et l’UNSA Éducation. Cette action prend l’allure d’une campagne mondiale puisqu’elle sera suivie par l’ensemble des affiliés de l’IE et se déroulera pendant 12 mois entre la Journée Mondiale de l’Enseignant (JME) 2013 et celle de 2014


L’UNSA Éducation soutient donc cette campagne à plus d’un titre !
Tout d’abord, elle s’y engage en tant qu’affiliée de l’IE parce que l’UNSA Éducation fait partie des organisations qui pèsent sur les grands débats éducatifs européens et mondiaux.
Ensuite, parce que Laurent Escure, est l’unique représentant syndical pour la France, élu au Bureau Exécutif mondial de l’IE, et qu’il a soutenu de son vote cette campagne, en mars dernier.

Mais au-delà, parce que cette campagne mondiale correspond en tous points aux objectifs et valeurs que nous défendons à l’UNSA Éducation En effet, nous défendons le fait que l’éducation est un bien public et nous agissons concrètement au sein du chantier de la refondation pour ne pas obérer l’avenir des futures générations afin que l’éducation qui leur est offerte ne soit pas autre chose qu’une éducation Publique de qualité.

Cela étant, pourquoi se lancer, maintenant, dans une action mondiale, d’une année ? Eh bien, c’est parce qu’il y a urgence pour la suite !
En 2000, les pays du monde entier ont adopté les 8 Objectifs du Millénaire pour le développement avec comme date butoir de leur accomplissement, septembre 2015. Les 2 premiers Objectifs du Millénaires qui touchent à cette campagne mondiale sont : Réduire l’extrême pauvreté et Assurer une éducation primaire pour tous. Aujourd’hui, nous le savons, ces objectifs ne seront manifestement pas atteints, et, les OMD post 2015 verront ces 2 objectifs figurer de façon, pour le moins discrète.

Et nous savons pourquoi, ces objectifs ne seront pas atteints....Et nous savons pourquoi, ces 2 premiers objectifs seront écrits en lettres minuscules.

Dans les premières années de la signature des OMD, des progrès substantiels sont apparus. Cependant, dès que la crise mondiale s’est avérée durable, les efforts d’investissements sur ces deux champs se sont arrêtés. En effet, quand bien même les bénéfices sociaux économiques d’un investissement dans l’éducation sont reconnus de tous ; même s’il est patent qu’une protection sociale et une éducation de qualité sont des amortisseurs de crises et une barrière contre la pauvreté et les obscurantismes, le soutien des Etats aux services éducatifs n’ont fait, ces dernières années, que l’objet de restrictions budgétaires qui s’inscrivent dans une logique de marchandisation de l’éducation d’inspiration néolibérale.

Le rapport de suivi des OMD est alarmant ! Aujourd’hui, 57 millions d’enfants sont privés d’entendre le son de la cloche qui sonne le début et la fin des cours. Aujourd’hui, 775 millions d’adultes vivent sans savoir ni lire, ni écrire, ni compter au-delà de 5.

Il revient donc aux enseignants et à tous les professionnels de l’éducation que nous sommes, de dénoncer cette idée de la marchandisation de l’école, sur un plan international, et d’amener les gouvernements à s’acquitter des engagements pris en faveur du droit de tout enfant à l’éducation.

La campagne entend sensibiliser au caractère fondamental de l’accès, pour chaque citoyen, à une éducation publique de qualité afin de construire des sociétés démocratiques, justes et équitables et de garantir la place de l’éducation comme l’un des piliers centraux des OMD Post2015.

Afin de mettre en lumière le rôle crucial joué par les enseignants et les professionnels de l’éducation, toutes les organisations membres de l’IE s’y engageront et l’UNSA Éducation, en tant que fédération des métiers de l’éducation y trouvera pleinement sa place.

La campagne a été inaugurée simultanément à Paris et à NY, la veille de la JME 2013, le vendredi 4 octobre 2013. Une délégation de l’UNSA Éducation accompagnera Fred Van Leeuwen –SG de l’IE- à l’UNESCO (Paris)

Même s’il est prévu qu’une forte médiatisation à travers les réseaux sociaux, nous vous demandons, dans la mesure du possible d’associer le logo de la campagne au bas de votre signature, soit à côté de votre logo habituel, soit en remplacement.

Composition de la délégation -par ordre alphabétique-
Escure Laurent–Unsa Éducation - Faurand Céline-Unsa Éducation - Hémet Hélène–Unsa Éducation - Rigo Céline-SE-Unsa - Rocca Jean-Yves-A&I-Unsa - Tournier Philippe -SNPDEN-Unsa




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP