Accueil > PRESSE > Dans les médias > Laurent Escure rencontre Jean Tama en Polynésie

Laurent Escure rencontre Jean Tama en Polynésie

Article publié le mercredi 23 octobre 2013
  • Version imprimable

A l’occasion d’une visite de courtoisie, le Président Jean Tama (Président du Conseil économique, social et culturel de Polynésie française) a reçu monsieur Laurent Escure, secrétaire général de la fédération UNSA Éducation et secrétaire général du comité national d’action laïque (CNAL). Monsieur Escure était accompagné de madame Diana Yieng Kow, membre du CESC au titre du syndicat territorial des instituteurs, professeurs et agents de l’éducation publique (STIP-AEP) et secrétaire générale de la Fédération Unsa Éducation-secteur Polynésie française, de monsieur Manuel Sanquer, secrétaire général adjoint du STIP-AEP, et de monsieur Thierry Barrere, secrétaire général adjoint de la fédération UNSA Éducation.

Monsieur Laurent Escure est membre du conseil d’administration du syndicat des enseignants SE-UNSA depuis 1999. En 2000, il a été responsable des jeunes enseignants du SE-UNSA au sein de l’académie de Toulouse et a assumé dès 2003 des responsabilités départementales et régionales pour son syndicat et la fédération UNSA éducation. En 2007, celui-ci est élu au poste de secrétaire national du SE-UNSA chargé du secteur « société, international ». Membre de l’exécutif national de la fédération UNSA éducation, du conseil national de l’UNSA (interpro) et du comité syndical européen de l’éducation, il est également secrétaire général du CNAL depuis 2007. Le 30 mars 2012, il est élu secrétaire général de la Fédération UNSA Éducation.

Après avoir présenté le rôle et la composition de l’institution, le Président Jean Tama précise à son hôte que la mandature en cours prendra fin le 18 novembre prochain, et qu’une réduction du nombre de membres du CESC de 51 à 48 membres avait été actée par l’Assemblée de la Polynésie française pour la prochaine mandature.

Sur les travaux qui ont marqués ses deux années de mandature, monsieur Jean Tama fera remarquer qu’en matière d’éducation par exemple, le CESC publiera fin octobre son rapport de l’autosaisine « L’emploi des jeunes en Polynésie française : quelle adéquation entre les formations diplômantes et les besoins réels du marché de l’emploi polynésien ». Après avoir évoqué la situation de certains secteurs économiques tels que le tourisme, l’agriculture, l’élevage, l’apiculture, ou encore la production d’énergie électrique et les énergies vertes, monsieur Tama fait savoir que le Conseil économique, social et culturel vient d’être saisi d’un projet de « loi du Pays » portant création d’une zone prioritaire d’aménagement et de développement touristique de Mahana Beach. Sur ce même thème le CESC va publier fin octobre son rapport de l’autosaisine « L’aménagement des plages publiques en Polynésie française : entre une indispensable exploitation et valorisation touristiques ».

Lire l'article sur le site de Tahiti infos.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP