Accueil > SOCIÉTÉ > Laïcité > La loi de séparation du 9 décembre 1905 : toujours d’actualité (...)

La loi de séparation
du 9 décembre 1905 : toujours d’actualité !

Article publié le mardi 9 décembre 2014
  • Version imprimable

Le 9 décembre 1905 était promulguée la loi de séparation des églises et de l'État par laquelle la République proclamait la laïcité de l'État en garantissant la liberté de conscience.

«La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public.»

Ainsi est rédigé l'article premier de la loi de 1905 qui met fin au concordat négocié entre la Papauté et Napoléon Ier. La laïcité n'a pas besoin d'adjectif qui la déforme ou l'affaiblisse, qui en altère le principe en voulant la préciser. La laïcité, c'est tout simplement le droit à la «liberté de conscience» que la puissance publique peut et doit faire respecter.

Dans une république fondée sur la citoyenneté et non l'agrégation de communautés quelles qu'elles soient, la loi de 1905 est une garantie pour que ce droit, cette liberté fondamentale bénéficie à tout individu.

Voir aussi :

  • l'article «La loi de séparation des églises et de l'État» sur Wikipédia;
  • le texte de la loi du 9 décembre 1905 sur le site Légifrance.

Wikimedia Commons (dépôt Archives nat.)

Voir également sur le site du Centre Henri-Aigueperse UNSA Éducation.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP