Le 25 juillet de l’année dernière, des dirigeants du syndicat des enseignants jordaniens ont été emprisonnés. Le 23 août, ces responsables ont été libérés.

La situation a empiré depuis : le 31 décembre, le tribunal de première instance d’Amman a autorisé la dissolution du syndicat des enseignants et la détention des 13 membres de son conseil pendant un an (libérés sous caution pour faire appel).

Votre soutien aux enseignants jordaniens en cliquant ce lien, merci de faire connaître cette campagne dans votre entourage.