Les États-Unis et le Royaume-Uni restent les deux plus importants donateurs en faveur de l’éducation de base. Ils ont réduit leurs allocations de 11 % et 9 %, respectivement, en 2014-2015. La Norvège et l’Allemagne ont augmenté leurs allocations en faveur de l’éducation de base de 50 % et 34 %, respectivement. En 2015, l’aide de la France à l’éducation de base a atteint un niveau très faible avec une chute de 9,3% par rapport à 2014. Cette aide ne représente plus que 2,3% du budget total de l’aide française au développement (OCDE).

Source: coalition-education