Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

thematique-actualites-2
Retraites : Quelles conséquences pour vous, métiers de l'éducation ?
Publié le 13 janvier 2023
Le projet de réforme des retraites comprend de nombreuses clauses. Aujourd'hui l'UNSA Éducation s'attache à détailler ses conséquences sur le moment auquel vous pourrez effectivement partir en retraite.

Le projet de réforme des retraites s’attaque à deux paramètres essentiels pour déterminer le moment auquel vous pourrez partir en retraite :

  • la Durée de cotisation : c’est durée pendant laquelle vous avez cotisé, elle se compte en trimestres. Pour partir avec une retraite complète, aussi appelée « retraite à taux plein », il faut avoir cotisé la durée d’assurance requise.
  • l’âge légal de départ à la retraite : c’est l’âge avant lequel vous ne pouvez pas partir en retraite, quelle que soit votre durée de cotisation. Il s’appelle aussi « âge d’ouverture des droits » (AOD)

Le gouvernement projette de reculer l’âge légal de départ à la retraite. Pour qui ?

Pour tout le monde, sauf quelques rares exceptions qui ne concernent globalement pas les métiers de l’Éducation !

Actuellement, l’âge légal de départ en retraite est de 62 ans (Nous n’évoquerons pas ici les régimes spéciaux qui ne concernent pas nos métiers).

Demain, si la réforme passe, il sera de 64 ans. Donc quel que soit l’âge auquel vous avez commencé de travailler et quelle que soit votre durée de cotisation, vous n’aurez plus le droit de partir avant 64 ans.

 

J’ai cru comprendre que le gouvernement s’en prend également à la durée de cotisation ?

Oui, le gouvernement a décidé d’accélérer une réforme qui date de 2014 et qui s’appelle la réforme Touraine.

Cette réforme prévoyait d’allonger progressivement la durée de cotisation de 166 trimestres (41,5 ans) à 172 trimestres (43 ans). Cet allongement devait concerner, progressivement, les générations nées de 1958 à 1973.

Le gouvernement veut accélérer cette réforme pour contraindre à devoir cotiser 172 trimestres dès la génération 1965 (au lieu de 1973) pour bénéficier d’une retraite à taux plein !

Pouvez-vous illustrer par un exemple précis ?

Prenons un exemple : vous êtes né∙e en 1968 :

Vous avez actuellement 55 ans (ou dans votre 55è année).

  • Sans réforme :

Sans réforme, vous pouvez prévoir de partir en retraite à 62 ans, soit en 2030.

Si, en 2030, vous avez cotisé 170 trimestres, alors vous pourrez bénéficier d’une retraite à taux plein.

Si en 2030 vous n’avez pas cumulé 170 trimestres de cotisation alors vous pourrez choisir entre travailler plus longtemps pour acquérir les trimestres manquants, ou bien choisir de partir quand même en retraite à 62 ans mais avec une décote (retraite de laquelle sera déduit un %)-

  • Si le projet de réforme passe :

Non seulement vous êtes touché∙e par le recul de l’âge légal mais également par l’accélération de la réforme Touraine :

Quoiqu’il en soit, vous n’aurez pas le droit de partir en retraite avant 64 ans, donc pas avant 2032.

Le projet de réforme supprime donc le droit de faire un choix : celui de partir à 62 ans, même avec une décote, si vous n’avez plus la force ou l’envie de travailler jusqu’à 64 ans.

De plus, il vous faudra dorénavant avoir cotisé 172 trimestres pour bénéficier d’une retraite à taux plein.

En imaginant que vous ayez commencé de travailler à 23 ans (nos métiers nécessitent de faire des études !) alors cela signifie que vous devrez travailler jusqu’à 23 + 43 ans (172 trimestres) = 66 ans pour avoir une retraite à taux plein.

Pas question donc de partir en retraite en 2030, et même en attendant 2 ans de plus, vous partirez avec une retraite amoindrie d’une décote !

Si j’ai acquis les trimestres nécessaires avant d’avoir 64 ans, que se passera-t-il ?

Alors vous serez doublement perdant∙e !

Imaginons toujours que vous êtes né∙e en 1968 et que vous avez commencé de travailler à 20 ans.

Sans la réforme, vous pourrez partir avec une retraite à taux plein à 20 +42,5 (170 trimestres) = 62,5 ans.

Avec la réforme, il vous faudra 172 trimestres cotisés (43 ans), que vous obtiendrez à 63 ans.

Mais bien que vous ayez aquis la durée de cotisation requise, vous n’aurez pas le droit de partir avant 64 ans, vous serez obligé∙e de travailler encore 1 année supplémentaire !

Puisque je serai obligé∙e de cotiser 1 année de plus, alors j’aurai droit à une surcote pour ma retraite ?

Malheureusement non, pas du tout !

Car les cotisations qui sont versées AVANT d’avoir l’âge légal de partir en retraite ne donnent pas droit à une surcote. On appelle cela le « bornage à 1 ».

Alors je vais cotiser pendant 1 an pour rien ?

Oui ! Vous devrez travailler 1 an de plus sans que cela n’améliore quoique ce soit pour votre retraite. Toutes les cotisations que vous allez verser pendant 1 an sont perdues…

Pire : si cela se produit en période d’inflation avec un point d’indice gelé, votre retraite en sera amoindrie !

L’UNSA s’oppose à une réforme dure et inutile, qui va contraindre à travailler plus longtemps et va amoindrir le montant de nos retraites. L’État n’a pas à faire des économies sur le dos des retraité∙es d’aujourd’hui et de demain, pour un motif qui n’existe que dans ses discours fallacieux !

A lire ou relire :

Retraite progressive : ce ne sera pas un droit !

Retraites : première journée de mobilisation le 19 janvier

Reculer l’âge légal de la retraite : fausse solution à un faux problème

Partir plus tard en retraite pénalisera davantage les plus défavorisé∙es

Retraites : signez la pétition

contact : fp@unsa-education.org

Lire la suite

À LA UNE

covid-g124e9a0e4_640
Suspension du jour de carence COVID 19 : c’est fini !
1831-1025-max
Revalo salariale pour toutes et tous, sans contrepartie !
Attractiveness_LOGO_Attractiveness_LOGO_Rectangle
Attractivité des métiers de l’éducation : La France doit s’inspirer des voisins européens !
WhatsApp Image 2023-01-30 at 11.14.31
Retraites : une réforme préoccupante pour les femmes
covid-g124e9a0e4_640
Suspension du jour de carence COVID 19 : c’est fini !
1831-1025-max
Revalo salariale pour toutes et tous, sans contrepartie !
Attractiveness_LOGO_Attractiveness_LOGO_Rectangle
Attractivité des métiers de l’éducation : La France doit s’inspirer des voisins européens !
WhatsApp Image 2023-01-30 at 11.14.31
Retraites : une réforme préoccupante pour les femmes

SELECTIONNÉS POUR VOUS

couverture
Vie étudiante : la France doit miser sur sa jeunesse
2 février 2023 - National
Les enjeux globaux qui font face à la France nécessitent, si nous voulons y répondre, que les Françaises et Français soient formés au plus hau...
parcoursup22
Les chiffres de la session Parcoursup 2022
2 février 2023 - National
La complexité de l’affectation des jeunes lycéens dans l’enseignement supérieur (et des étudiants à Bac+1 en réorientation) vient de plusieurs...
covid-g124e9a0e4_640
Suspension du jour de carence COVID 19 : c’est fini !
31 janvier 2023 - National
1er février 2023 : c'est fini. Le jour de carence Covid-19 est rétabli. L'UNSA Éducation s'oppose à cette mesure aussi injuste qu'inutile.
1831-1025-max
Revalo salariale pour toutes et tous, sans contrepartie !
31 janvier 2023 - National
La concertation avec le ministère commence mal : le pacte n'est pas acceptable pour les enseignant∙es, et rien n'est encore annoncé pour tous ...
retraite
2 millions le 19 janvier et le 31 on fait plus encore !
20 janvier 2023 - National
Après la mobilisation réussie du 19 janvier avec plus de 2 millions de personnes dans la rue, la prochaine journée de grève et de mobilisation...
Fiches Baro 2022 - 03_pages-to-jpg-0001(1)
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
23 mai 2022 - National
Comme chaque année, l'UNSA Éducation vous propose d'accéder à l'ensemble des chiffres de l'enquête pour prendre en compte les situations parti...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?