Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Reculer l'âge légal de la retraite : fausse solution à un faux problème
Publié le 11 janvier 2023
L'UNSA Éducation est totalement opposée à la réforme des retraites élaborée par le gouvernement. Cette réforme, injuste et inutile, n'a pas de raison d'être et l'argumentaire lié au déficit, utilisé par le gouvernement, est fallacieux, uniquement destiné à manipuler l'opinion et à recueillir les votes d'une droite dure. L'UNSA Éducation préfère proposer une analyse factuelle et honnête. Décryptage sur une première question que tout le monde se pose : "Notre régime de retraite est-il réellement en danger ?"

Notre système de retraites est-il en déficit ?

Non, c’est faux. Aujourd’hui il est même excédentaire ! Pour l’avenir, nous ne savons pas exactement ce qu’il en sera puisque sa situation dépendra de la situation économique en France.

Alors il faut nous appuyer sur des projections. L’organisme le plus compétent mener ces projections est le COR (Conseil d’Orientation des Retraites).

Le COR prévoit 4 projections selon l’évolution de la productivité du travail :

– pour l’une d’elle, notre système de retraite sera en léger déficit pendant 15 ans (2030 à 2045 environ) puis redeviendra excédentaire

– pour la 2ème, il reviendra à l’équilibre aux alentours de 2070

– et pour les 2 autres, il connaîtra un déficit aux alentours de 2030, qu’il faudra combler.

 

Projections du COR à l’horizon de 2070

Alors quelle est l’urgence ?

Il n’y a pas d’urgence ! Si le gouvernement organise cette réforme actuellement, ce n’est absolument pas dans l’objectif affiché de « Garantir l’avenir des retraites » mais pour répondre à un engagement de campagne et à volonté de réformer à tout prix, malgré l’opposition très forte de la majorité des français.

Ce déficit, il sera important ?

Dans l’hypothèse la plus vraisemblable, il sera de 10 milliards €, uniquement pour quelques année avant retour à l’équilibre. Cela paraît énorme mais à l’échelle du système de retraite (340 milliard €), c’est très peu. C’est comme si un couple devait résorber un déficit de 20€. Certes c’est un déficit, mais qui ne nécessite pas une telle réforme. D’ailleurs le gouvernement le sait si bien que c’est la raison pour laquelle il n’a pas cessé de modifier son argumentaire depuis plusieurs mois pour justifier sa réforme.

 

Que propose l’UNSA comme solution ?

Si le déficit à venir devait se confirmer (ce qui n’est pas certain car les études précédentes prévoyaient un déficit pour les années 2020 et la réalité en a été un système excédentaire), l’UNSA a proposé des solutions pour trouver un financement de 10 milliards €.

Au lieu d’accroître les inégalités comme va le faire cette réforme, les solutions proposées par l’UNSA vont dans un sens de justice sociale :

  • La première c’est que plus de séniors aient accès au travail. Si 10% de celles et ceux qui se retrouvent au chômage ou en inactivité forcée travaillaient, il n’y aurait plus aucun problème de financement des retraites. Cela permettrait même un excédent qui permettrait de financer un nouveau besoin dans notre société qu’est celui de l’accompagnement des personnes dépendantes. Le gouvernement, qui a qualifié de « scandaleuse » la mise de côté des séniors , a curieusement oublié de prendre une quelconque mesure contraignante pour que les employeurs maintiennent ces salariées expérimentées dans l’emploi…

 

  • Une autre solution serait d’arriver réellement à une égalité des rémunérations femmes-hommes. L’augmentation des cotisations qui en résulterait serait suffisante pour résoudre tout problème de déficit temporaire de notre système de retraites. N’est-ce pas plus opportun que de faire travailler plus longtemps ?

 

  • Troisième solution proposée par l’UNSA  : une augmentation progressive et mesurée des cotisations sociales, notamment les cotisations patronales. Là aussi, une augmentation de 10 à 15 €/mois suffirait largement pour éviter tout problème de financement des retraites. Ce montant ne serait pas trop lourd ni pour les entreprises ni pour les salariées. Et ce serait temporaire, ce qui n’est pas le cas des mesures de la réforme des retraites !

Pourquoi le gouvernement refuse-t-il ces solutions proposées ?

Si l’objectif du gouvernement était réellement de pallier à un déficit – éventuel et temporaire – il aurait accepté depuis longtemps les solutions proposées par l’UNSA (et par d’autres partenaires sociaux). Mais encore une fois, l’argument du déficit n’est qu’une façade pour faire passer une réforme dont les vraies motivations sont de dessiner une France où l’on travaille plus, une France à la course au PIB, une France qui s’inquiète plus des déficits publics que de la santé des français.

Conditions de travail, régression des protections sociales, réforme de l’assurance chômage, fermeture des lits d’hôpitaux… tout est bon pour faire des économies sur le dos des français – sauf en prenant l’argent là où il est, chez les plus riches.

L’UNSA refuse cette réforme aussi injuste qu’inutile. Elle veut un pays où il fait bon vivre, travailler, apprendre, soigner, et où chacune et chacun peut vivre et vieillir dignement.

A lire également : « Mobilisé∙es et en grève le 19 janvier »

Retrouvez-nous bientôt pour le prochain décryptage : « Pourquoi cette réforme va-t-elle accroître les inégalités ? »

 

contact : fp@unsa-education.org

Lire la suite

À LA UNE

Fiches Baro 2023-05
Baromètre UNSA 2023 : Les personnels du service public face aux grands défis sociaux
Fiches Baro 2023-02
Baromètre UNSA Éducation 2023 : dévalorisation et défiance se cristallisent
Fiches Baro 2023_Plan de travail 1
Baromètre UNSA Éducation 2023 : Qui sont les 34 585 participant·es ?
Capture d’écran 2023-05-26 à 10.51.12
La crise climatique accentue les inégalités femmes-hommes !
Fiches Baro 2023-05
Baromètre UNSA 2023 : Les personnels du service public face aux grands défis sociaux
Fiches Baro 2023-02
Baromètre UNSA Éducation 2023 : dévalorisation et défiance se cristallisent
Fiches Baro 2023_Plan de travail 1
Baromètre UNSA Éducation 2023 : Qui sont les 34 585 participant·es ?
Capture d’écran 2023-05-26 à 10.51.12
La crise climatique accentue les inégalités femmes-hommes !

SELECTIONNÉS POUR VOUS

IRES
Réactions au rapport de la Cour des comptes concernant l’IRES
31 mai 2023 - National
La Cour des comptes vient de publier un rapport sur l’IRES particulièrement à charge. Plusieurs articles dans la presse ont repris des élément...
Capture d’écran 2023-05-26 à 10.51.12
La crise climatique accentue les inégalités femmes-hommes !
26 mai 2023 - National
L’UNSA Éducation souhaite mettre en lumière l’un des derniers travaux du CESE, le Rapport “Inégalités de genre, crise climatique et transition...
money-g959f6eff8_1280
Top départ: déclaration de revenus 2023
22 mai 2023 - National
La course est lancée pour déclarer ses revenus 2022 en ligne ou en papier depuis le 13 avril 2023. Calendrier, déduction forfaitaire ou frais ...
nonext
L’UNSA Éducation appelle au rassemblement de soutien au maire de Saint-Brévin, mercredi 24 mai
22 mai 2023 - National
Le maire de la commune de Saint-Brévin ( Loire-Atlantique) Yannick Morez a été victime de la violence de l’extrême droite. Cela est intolérabl...
syndicat-federation-unsa-metiers-education-recherche-culture-barometre
Baromètre UNSA 2023 : crise de confiance et crise démocratique renforcées après 6 ans de présidence Macron
29 mai 2023 - National
Le 31 mai 2023, l'UNSA Éducation présentait en conférence de presse les résultats du baromètre des métiers qu'elle mène depuis 2012. Vous trou...
1024-1024
Baromètre UNSA 2023 : Merci aux 34585 participant·es !
12 avril 2023 - National
Cette année, c'était la 11ème édition du baromètre des métiers de l'éducation, de la recherche et de la culture, lancé par l'UNSA Éducation en...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?