Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

thematique-actualites-2
Classe de sixième : annonces dans la presse et mépris des personnels
Publié le 20 janvier 2023
Suppression de la technologie. Heure de soutien ou d'approfondissement. “Devoirs faits” obligatoire. Le ministère manifeste, une fois de plus, son peu d’égard envers les personnels en annonçant en janvier par voie de presse, sans aucune concertation préalable, des décisions qui vont impacter significativement les moyens humains et les fonctionnement des établissements.

Les enseignant∙e∙s de technologie et, en premier lieu, les personnels contractuels se demandent ce que deviendra leur poste l’an prochain.

  • Ce sont d’abord les contractuel∙le∙s qui feront les frais de ces annonces si elles se confirment. En effet, dès la rentrée 2023/2024, le nombre d’heures de technologie dans chaque collège pourrait baisser et nombre de blocs de moyens provisoires (BMP) pourraient disparaître. Que deviendront ces contractuel·le∙s alors même qu’il s’agit déjà d’une discipline en tension qui peine à recruter et que beaucoup de postes sont vacants ? Le vivier d’enseignant∙es pourrait encore se tarir. Dans tous les cas, environ 2200 contractuel∙le∙s, rien que dans le secteur public, apprennent dans la presse avec une brutalité sans nom qu’ils n’auront probablement plus de travail l’an prochain.

  • Les titulaires ne sont pas en reste car leurs postes sont également menacés de disparition. Combien de titulaires subiront une mesure de carte scolaire, les obligeant à être mutés ailleurs, parfois à plusieurs dizaines de kilomètres ? Le cycle 4 devrait être renforcé mais ce ne serait qu’un an plus tard et cela reste, à ce jour, une promesse en l’air. Le gouvernement est-il prêt à s’engager formellement à ce qu’il n’y ait aucune mesure de carte scolaire ? C’est bien peu probable.

  • Quand bien même les postes ne disparaîtraient pas, il s’agira d’une forte dégradation de leurs conditions de travail avec des postes partagés entre plusieurs établissements et les déplacements coûteux en cette période d’inflation. Certains coordonnateur∙trice∙s perdront également leur indemnité pour mission particulière, se retrouvant seul∙e dans leur discipline.

Les chef∙fe∙s d’établissement sont une nouvelle fois placé∙e∙s en situation difficile alors qu’il leur est demandé d’anticiper la préparation de la rentrée suivante dès le mois de novembre. Sans qu’aucune information officielle ne leur ait été transmise, ils/elles apprennent ces annonces par voie de presse, reçoivent en même temps les dotations globales horaires (DGH) et doivent répondre à des inquiétudes légitimes des enseignant∙e∙s et des parents d’élèves.

  • Il n’y a pas à ce jour de textes réglementaires qui permettraient, quoique l’on puisse penser de ces mesures, de préparer sereinement la répartition des heures par niveau et par discipline.

  • Les chef∙fe∙s d’établissements se retrouvent soumis à des injonctions souvent contradictoires entre les textes qu’ils/elles doivent appliquer à date, les consignes fluctuantes des Recteurs d’une académie à l’autre et les annonces faites dans la presse.

  • Ils/Elles doivent faire des choix, ou les repousser, créant ainsi des tensions entre les enseignant∙e∙s des différentes disciplines.

  • De fait, cela occasionnera d’office la disparition de l’enseignement intégré des sciences et technologies (EIST) pour les collèges qui s’y sont engagés.

Les IA-IPR sont également dans une position très inconfortable à cause de cette méthode de communication et cela provoque au mieux de l’incompréhension ou du doute.

  • C’est vers eux que se retournent bien souvent les enseignant∙e∙s et les chef∙fe∙s d’établissements en recherche d’informations supplémentaires concernant les annonces lues à travers des forums, sur les réseaux sociaux ou dans la presse.

  • Or les IA-IPR sont aussi mis devant le fait accompli et n’ont aucun élément supplémentaire à leur donner à ce jour, car l’inspection générale semble être autant dans l’ignorance que nous le sommes toutes et tous.

L’UNSA Éducation dénonce cette manière de faire, au-delà du contenu des annonces, car, après la sidération, elle plonge le monde éducatif dans un trouble et une cacophonie stérile et met l’ensemble des personnels dans la plus grande difficulté. Les décisions ne doivent pas se prendre dans les seuls cabinets ministériels, sans une réelle concertation avec l’ensemble des acteurs éducatifs. Là où il faudrait de la stabilité et une vision d’ensemble, le ministère crée encore bien inutilement des tensions sans apporter de solution aux vrais problèmes de l’École. Un état critique a été atteint. Pour l’UNSA Éducation, il faut que le système éducatif soit piloté en faveur de la réussite de toutes et tous et dans le respect des personnels.

Lire la suite

À LA UNE

covid-g124e9a0e4_640
Suspension du jour de carence COVID 19 : c’est fini !
1831-1025-max
Revalo salariale pour toutes et tous, sans contrepartie !
Attractiveness_LOGO_Attractiveness_LOGO_Rectangle
Attractivité des métiers de l’éducation : La France doit s’inspirer des voisins européens !
WhatsApp Image 2023-01-30 at 11.14.31
Retraites : une réforme préoccupante pour les femmes
covid-g124e9a0e4_640
Suspension du jour de carence COVID 19 : c’est fini !
1831-1025-max
Revalo salariale pour toutes et tous, sans contrepartie !
Attractiveness_LOGO_Attractiveness_LOGO_Rectangle
Attractivité des métiers de l’éducation : La France doit s’inspirer des voisins européens !
WhatsApp Image 2023-01-30 at 11.14.31
Retraites : une réforme préoccupante pour les femmes

SELECTIONNÉS POUR VOUS

couverture
Vie étudiante : la France doit miser sur sa jeunesse
2 février 2023 - National
Les enjeux globaux qui font face à la France nécessitent, si nous voulons y répondre, que les Françaises et Français soient formés au plus hau...
covid-g124e9a0e4_640
Suspension du jour de carence COVID 19 : c’est fini !
31 janvier 2023 - National
1er février 2023 : c'est fini. Le jour de carence Covid-19 est rétabli. L'UNSA Éducation s'oppose à cette mesure aussi injuste qu'inutile.
1831-1025-max
Revalo salariale pour toutes et tous, sans contrepartie !
31 janvier 2023 - National
La concertation avec le ministère commence mal : le pacte n'est pas acceptable pour les enseignant∙es, et rien n'est encore annoncé pour tous ...
formation_metallo-1
Voie pro : nos propositions entendues mais pas encore débattues
30 janvier 2023 - National
Le 27 janvier dernier s’achevait la première phase de concertation relative à la réforme de la voie professionnelle. Une synthèse des 4 groupe...
retraite
2 millions le 19 janvier et le 31 on fait plus encore !
20 janvier 2023 - National
Après la mobilisation réussie du 19 janvier avec plus de 2 millions de personnes dans la rue, la prochaine journée de grève et de mobilisation...
Fiches Baro 2022 - 03_pages-to-jpg-0001(1)
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
23 mai 2022 - National
Comme chaque année, l'UNSA Éducation vous propose d'accéder à l'ensemble des chiffres de l'enquête pour prendre en compte les situations parti...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?