Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Rentrée 2021 des collèges gardois : suppression massive de moyens
Publié le 4 février 2021 -

 La dotation scolaire pour la rentrée 2021 est la pire que les collèges gardois ont connu depuis des années. Pendant que l’attention de l’opinion publique est entièrement accaparée par la crise sanitaire et les nouvelles chaque jour plus alarmantes de la covid-19, le gouvernement en profite pour retirer d’importants moyens à l’éducation nationale. Le Gard en est également victime. Au cours de la réunion, l’UNSA Education a dénoncé la suppression massive des heures postes dans notre département et le recours exponentiel aux HSA.

 

SOMMAIRE :

1. La dotation des collèges gardois pour 2021

2. Les conséquences sur les structures

3. Les situations particulières

4. L’avis de l’UNSA Education

 

 

1- LA DOTATION DES COLLEGES GARDOIS POUR 2021

Le constat

Avec 113 heures en moins par rapport à la dotation de l’an passé et la création de 3 nouvelles divisions pour 15 élèves en moins dans le département, on pourrait se dire que le Gard a été relativement épargné. Cependant ces résultats en demi-teinte cachent une autre réalité beaucoup plus sombre. 

Si on calcule la baisse des HP sur le département ce ne sont pas 113 heures qui sont retirées mais 345 HP (dont une petite partie est compensée par une augmentation de 232 HSA). Ainsi quand nous ramenons ces chiffres à des équivalents temps pleins, ce ne sont pas 6 ETP (équivalent temps plein pour un poste) qui vont être supprimés dans notre département mais 19, soit le triple. 

En ce qui concerne le solde positif des divisions, il faut également être prudent. Le calcul se fait de  chiffres prévisionnels à chiffres prévisionnels. Si on regarde les chiffres réels, ce ne sont pas 3 divisions qui vont être créées mais 3 qui vont être supprimées par rapport aux moyens alloués pour cette année.

De la même manière si on s’en réfère aux constats des effectifs pour la rentrée 2020 (et non aux chiffres prévisionnels), ce ne sont pas 15 élèves que nous perdons, mais 115 que nous devrions gagner avec une dotation du département fortement à la baisse.  

 

L’évolution par rapport aux années précédentes

Si on compare la dotation des collèges du Gard pour la rentrée 2021 aux chiffres de l’année dernière, non seulement nous reperdons les 245 HP qui étaient venues abonder la dotation de l’an passé mais 100 HP supplémentaires nous seront retirées. Pour être clair, sur les 398 HP perdues depuis 2018, 345 le seront pour la rentrée prochaine.

Le recours aux heures supplémentaires n’a fait que s’accentuer par rapport à l’an passé + 133 HSA en 2020 et + 232 HSA pour la rentrée 2021.

 

Effectifs et démographie

La diminution de la dotation des collèges de notre département ne peut pas s’expliquer par des raisons de démographiques.

 Si nous nous en référons aux constats des effectifs des rentrées précédentes, il y a eu 314 élèves en plus à la rentrée 2018, 446 en plus à la rentrée 2019, et 363 en plus à la rentrée 2020, soit une hausse effective de 1123 élèves au cours de ces 3 dernières années, alors que nous avons perdu 398 HP soit 22 ETP (toujours depuis 2018).

 

2- LES CONSEQUENCES SUR LES STRUCTURES

Le constat

Sur les 53 collèges du Gard, nous avons 31 EPLE dont la DGH diminue, 3 établissements qui ne connaissent pas de variations de leur dotation et enfin 19 qui voient leurs moyens augmenter. 

Les créations et les suppressions de divisions sont reparties sur 30 établissements : 15 pour les créations et 15 pour les suppressions.  

Les 23 collèges qui ne voient pas le nombre de classes changer, connaissent pour la plupart une baisse de leur DGH et une baisse encore plus importante de leur HP compensée par des HSA. 

 

Suppressions et créations de divisions

Les collèges du Gard à la rentrée 2021 devraient connaître une hausse de 21 divisions pour 18 fermetures soit + 3 divisions, mais cette balance positive est trompeuse car comme nous vous l’avons évoqué ci-dessus, si vous enlevez les moyens supplémentaires données à la rentrée 2020, ce n’est pas 21 divisions qui vont être rajoutées en 2021 mais uniquement 15 divisions soit une balance négative de -3 divisions.

 

 

 

 

Une rapide analyse nous permet de confirmer que lors de la suppression d’une division un maximum de HP est retiré aux établissements, tandis que la part de HSA lors de la création de division ne cesse d’augmenter. Si on fait une moyenne, pour chaque division supprimée on enlève 33 HP et pour chaque division créée on donne 20 HP. Ainsi pour 18 divisions supprimées 599 HP sont enlevées, tandis que les 21 divisions créées (sur le papier) sont abondées avec seulement 442 HP complétées par 121 HSA. 

 

Les collèges qui ne perdent pas de classe également impactés 

La dotation du département en heures postes ne permet pas de répondre aux besoins des collèges. Le rectorat essaye de récupérer des moyens par tous les biais même sur les établissements qui ne perdent pas de classes ou d’effectifs.

Ainsi sur les 23 établissements qui ne connaissent pas de variations de leurs structures :

14 rencontrent une baisse de leur DGH pour un total de 78 H, alors que 10 d’entre eux ont des effectifs qui stagnent (2 CLG) ou qui augmentent (12 CLG).

– 18 se voient retirent des heures postes pour un total de 156 HP soit 5,5 divisions et 8,5 ETP. En clair on poinçonne les DGH davantage en HP et on leur ajoute des HSA pour rendre la diminution moins apparente et plus indolore.  

–  enfin il y a 3 établissements, dont la dotation reste strictement identique à l’an passé mais qui, perdent des HP :  6 HP pour Clarensac,  8 HP pour Vauvert et 7 HP pour Vergèze.   

 

3- LES SITUATIONS PARTICULIERES

Lors du CTSD, l’UNSA Education a défendu plusieurs établissements à titre individuel parmi lesquels : 

 

Collège d’Aigues-Mortes

Cet établissement subit depuis longtemps des variations avec une perte démographique, liée en partie à l’attractivité du privé, et qui s’accentue et une fuite des moyens. A la rentrée 2021, une division ferme et 40HP sont enlevées.  Nous avons demandé qu’une attention particulière soit accordée à cet établissement pour augmenter son rayonnement en laissant des moyens, car son bassin de recrutement reste très attractif en terme de population. 

Collège de Bouillargues

Le collège Bouillargues mènent depuis plusieurs année une politique active en termes de langues vivantes. Avec la dotation de l’établissement l’année prochaine, ils  vont devoir faire des choix.  La question du maintien de l’italien se pose clairement car le collège n’a pas les heures pour en assurer la continuité ; la LCA est réduite à 1 heure par niveau (5ème, 4ème 3ème), de même pour la LCE (1h en 4ème et 1h en 3ème), les SVT ont du abandonner les groupes … en bref, la qualité de l’enseignement s’en ressent et l’inégalité se creuse avec les établissements qui peuvent maintenir ces offres. Il est urgent de redonner à ce collège les heures dont il a besoin. 

 

Collège de Brignon

Cet établissement dont le bassin de recrutement porte sur une dizaine d’écoles  connaît des variations démographiques, des effets de seuil et la perte de moyens. Avec les ajustements de juin, ce  n’est pas une mais deux divisions qui seront fermées et 36 HP qui seront retirées. L’Unsa Education a demandé un soutien pour cet établissement qui va accueillir des 6ème à 29 élèves par classe

Collège de  Genolhac

C’est une petite structure en zone rurale qui fonctionne avec des moyens réduits compte tenu de leurs effectifs. Chaque variation, même minime de la DGH, a des répercussions importantes sur l’ensemble de l’établissement. Cela fait plusieurs années que l’UNSA Education se bat pour que les 2 HP qu’on leur enlève pour les remplacer par des HSA soient maintenues. L’an dernier  l’UNSA Education n’avait pas eu besoin de les demander, nous pensions que ces 2 heures étaient définitivement acquises, mais nous voyons avec regret que ce n’est pas le cas. Cette année en CTSD, nous avons donc renouvelé notre demande. 

 

Collège Saint Gilles

Le collège de Saint Gilles qui a fait la une de l’actualité locale récemment n’est pas en éducation prioritaire pour rien. Il a besoin d’une stabilité de ses moyens pour mener des projets sur du long terme et voir l’engagement des personnels porter leurs fruits. Cet établissement est confronté à des variations d’effectifs et des effets de seuil depuis plusieurs années et les collègues sont épuisés par ces variations. Pour la rentrée 2021, la perte d’une division (en fait 2 divisions en moins en 5ème et une division en + en 4ème) s’accompagne de la perte de 38 HP. Ce qui en découle c’est que les projets portés ne correspondent pas aux moyens alloués et que les équipes sont confrontées à des choix pour des raisons uniquement comptables et cela impacte bien sûr les élèves. Il manquerait 13 h et 1H en segpa. 

 

Collège de Saint Hyppolite du Fort

Le collège est très impacté par la perte d’une division car il aura 3 niveaux sous tension ( 6ème, 5ème et 4ème ) avec les ULIS  et une perte de 23 HP et 10 HSA. L’établissement semble touché par la déscolarisation d’enfants dont les parents préfèrent faire l’école à la maison, ce qui peut influer à court ou moyen terme sur les effectifs prévus. 

L’Unsa Education  a demandé : 

  • de suivre de près l’évolution des effectifs sur les  niveaux 6ème, 5ème et 4ème   pour permettre des ajustements
  • de donner des heures pour dédoubler et assurer un meilleur accompagnement

 

 Collège de Salindres 

Le collège connaît une problématique particulière avec une poussée démographique liée en partie à l’attractivité immobilière, et un bâti qui ne correspond plus à la taille de l’établissement avec un manque de salles et des locaux devenus trop exigus.

Certes dans les chiffres, la création de 2 divisions s’accompagne d’une dotation de 43 h, mais si on regarde dans le détail, on s’aperçoit que c’est une dotation faible. En réalité, le collège reçoit 33 HP et 10 HSA.  Nous avons fait la moyenne des heures allouées pour chaque création de division à la rentrée 2021, et il apparaît que chaque création se fait avec 20 HP et 5 HSA, or ici le compte n’y est pas pour ces deux divisions, ni sur la globalité des heures allouées, ni sur les HP. La pression se fait sentir dès la 6ème avec 30 élèves par classe. 

 

4- L’AVIS DE L’UNSA EDUCATION

L’UNSA Education dénonce une nouvelle fois le recours exponentiel aux heures supplémentaires. La suppression d’heures postes et leur compensation par des emplois en HSA est un choix qui complexifie l’organisation des établissements, fait obstacle au fonctionnement des collectifs pédagogiques et ajoute de la pression pour des personnels surchargés et à la limite de la rupture. L’organisation des établissements ne relève plus du défi mais des renoncements à l’essentiel.

Enfin comme l’année dernière, l’UNSA Education a dénoncé les conséquences de ces choix comptables sur les collègues, dont certains vont perdre leur poste ou devront partir en complément de service, alors que de vrais besoins existent.

Lire la suite

À LA UNE

Mutuelle santé : quelles démarches pour bénéficier du reversement de 15€ ?
Mutuelle santé : quelles démarches pour bénéficier du reversement de 15€ ?
Aucun∙e agent∙e public∙que rémunéré∙e sous le SMIC, une exigence forte !
Aucun∙e agent∙e public∙que rémunéré∙e sous le SMIC, une exigence forte !
Territoires ultramarins : une rencontre constructive au Ministère
Territoires ultramarins : une rencontre constructive au Ministère
L’Histoire de France aurait-elle manqué d’héroïnes ?
L’Histoire de France aurait-elle manqué d’héroïnes ?

SELECTIONNÉS POUR VOUS

Budget 2022 au MENJS : un budget qui doit avoir du sens
Budget 2022 au MENJS : un budget qui doit avoir du sens
25 septembre 2021 - National
L’UNSA Éducation décrypte les annonces du projet de loi de finances 2022 pour le ministère de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des spo...
Action sociale : l’UNSA Éducation mobilisée pour obtenir des aides à hauteur des besoins de l’ensemble des agent∙es
Action sociale : l'UNSA Éducation mobilisée pour obtenir des aides à hauteur des besoins de l'ensemble des agent∙es
24 septembre 2021 - National
Logement, loisirs, protection sociale complémentaire : lors de la réunion de la commission nationale d'action sociale, l'UNSA Éducation agit p...
Signer pour signifier l’importance de la filière administrative de l’Éducation
Signer pour signifier l’importance de la filière administrative de l’Éducation
11 septembre 2021 - National
Le 10 septembre l’UNSA Éducation et A&I Unsa ont signé avec Jean-Michel Blanquer le « relevé de décisions » pour la revalorisation pluriannuel...
syndicat-federation-unsa-metiers-education-recherche-culture-barometre
Le Baromètre UNSA 2021 d’une année sous pression
27 mai 2021 - National
La 9e édition du Baromètre de nos métiers de l’Éducation, de la Recherche et de la Culture a recueilli près de 35 000 réponses. Une conférence...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

En vous abonnant à La Lettre UNSA Éducation, vous serez informés de l’actualité syndicale par une lettre diffusée par courrier électronique exclusivement. Votre adresse ne sera pas utilisée à d’autres fins. Vous pouvez à tout moment décider de votre désabonnement. En vous abonnant sur cette liste, vous serez réputés adhérer aux conditions précisées dans la section « Limites, confidentialité, informatique et libertés » qui suit.

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?