Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Frais de scolarité des étudiants étrangers : non à la discrimination !
Publié le 5 décembre 2018 -

Le premier ministre a annoncé, le 19 novembre dernier, une augmentation des droits d’inscription pour les étudiants étrangers extra-européens. Ils s’élèveront à la rentrée 2019 pour les nouveaux arrivants à 2 770 euros par an en licence (contre 170 euros actuellement) et 3 770 euros par an en master et en doctorat (contre respectivement 243 euros et 380 euros). L’objectif du gouvernement est de permettre des recettes supplémentaires afin d’améliorer l’accueil des étudiants internationaux et de financer des bourses.

Paradoxalement, cette fin de la quasi-gratuité fait partie de la « stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux », présentée par Edouard Philippe, visant à attirer 500 000 étudiants internationaux à l’horizon 2027, contre 324 000 actuellement. L’argument est peu convaincant.

On se demande bien comment la France pourra attirer plus d’étudiants étrangers alors que le coût des études en France va devenir de fait prohibitif pour ceux, enfants des classes moyennes, venant d’Afrique ou d’Amérique latine. Cette multiplication par quinze ou seize des droits d’inscription pour les extracommunautaires risque de générer, de fait, une sélection par l’argent dangereusement discriminatoire.

Ce n’est pas le triplement des bourses (ou exonérations) prévu par le gouvernement qui rassure : 21 000 promises, contre 7 000 actuellement alors qu’ au moins 80 000 étudiants viennent déjà de quatre pays extra-européens francophones (Maroc, Algérie, Tunisie, Sénégal). Ajoutons que la définition de ces critères de bourses n’est pas encore connue et risque d’être très difficile. Comment évaluer les besoins d’un.e étudiant.e venant du Vietnam et les comparer avec ceux d’un.e étudiant.e venant du Mexique ?

Pour Christophe Prochasson, directeur de l’EHESS1, qui compte 25 % d’étudiants de master et 37 % de ceux en doctorat venant de pays extra-européens, cité par Le Monde : « Cette mesure brutale et cyniquement comptable est un raisonnement à courte vue. Derrière cette petite manne financière, le risque est de dévitaliser scientifiquement et intellectuellement notre pays. »

Ces nouveaux tarifs sont appelés à être entérinés dans un texte réglementaire début 2019. Il est inacceptable que la situation financière dégradée des universités françaises justifie une mesure inique qui dégrade la réputation de la France. L’UNSA-Education Normandie s’associera à toutes les initiatives intersyndicales demandant aux présidents des universités normandes de pas appliquer ces tarifs prohibitifs.

1EHESS : Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales

Lire la suite

À LA UNE

Pologne et Union européenne : des tensions de plus en plus fortes
Pologne et Union européenne : des tensions de plus en plus fortes
Lignes Directrices de Gestion : de mauvais choix pour les ressources humaines dans l’éducation nationale
Lignes Directrices de Gestion : de mauvais choix pour les ressources humaines dans l’éducation nationale
« Déterminé.es à faire reculer les inégalités » : Inscrivez-vous pour le premier rendez-vous des métiers de l’Éducation!
« Déterminé.es à faire reculer les inégalités » : Inscrivez-vous pour le premier rendez-vous des métiers de l'Éducation!
Rentrée solidaire au Liban : et si vous organisiez une collecte dans votre école ou votre établissement ?
Rentrée solidaire au Liban : et si vous organisiez une collecte dans votre école ou votre établissement ?

SELECTIONNÉS POUR VOUS

AEFE : le dialogue social au milieu du guet
AEFE : le dialogue social au milieu du guet
22 octobre 2021 - National
Traverser une rivière en crue en sentant des galets glissants sous nos pieds : voilà la fâcheuse impression éprouvée par nombre de représentan...
Pologne et Union européenne : des tensions de plus en plus fortes
Pologne et Union européenne : des tensions de plus en plus fortes
22 octobre 2021 - National
Depuis son arrivée au pouvoir en 2015 le gouvernement ultraconservateur polonais du PiS (le parti Droit et justice en français, d’extrême-droi...
Un an après, l’hommage nécessaire à Samuel Paty
Un an après, l’hommage nécessaire à Samuel Paty
15 octobre 2021 - National
Le 16 octobre 2020, en rentrant chez lui après sa journée de travail au collège, Samuel Paty était assassiné par un jeune islamiste radical. V...
syndicat-federation-unsa-metiers-education-recherche-culture-barometre
Le Baromètre UNSA 2021 d’une année sous pression
27 mai 2021 - National
La 9e édition du Baromètre de nos métiers de l’Éducation, de la Recherche et de la Culture a recueilli près de 35 000 réponses. Une conférence...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

En vous abonnant à La Lettre UNSA Éducation, vous serez informés de l’actualité syndicale par une lettre diffusée par courrier électronique exclusivement. Votre adresse ne sera pas utilisée à d’autres fins. Vous pouvez à tout moment décider de votre désabonnement. En vous abonnant sur cette liste, vous serez réputés adhérer aux conditions précisées dans la section « Limites, confidentialité, informatique et libertés » qui suit.

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?