Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Déclaration CTA Mercredi 22 janvier 2019 UNSA ÉDUCATION
Publié le 22 janvier 2020 -

Déclaration CTA Mercredi 22 janvier 2019 UNSA ÉDUCATION


Madame la rectrice, mesdames et messieurs les membres du CTA,


Je voudrais tout d’abord au nom de l’UNSA Éducation vous présenter nos meilleurs voeux pour l’année 2020 ainsi qu’à l’ensemble des personnels des services. Cette période de voeux est traditionnellement marquée par l’optimisme. Mais être optimiste en ce début d’année révèle d’une prouesse. On peut même reprendre les mots de l’intellectuel Pierre Naville qui en temps de crise soulignait l’importance qu’il y avait à « organiser le pessimisme ».


Organiser le pessimisme, cela signifie pour l’UNSA Éducation poursuivre la voie d’un syndicalisme réformiste prônant et oeuvrant pour le dialogue social. La période actuelle est marquée par une crise sociale dont les incidences sont lourdes dans le monde éducatif. Cela s’explique par la réforme des retraites qui a enclenché un conflit depuis le 5 décembre de l’année dernière. Après plusieurs journées de mobilisation, un projet de loi a enfin été présenté il y a deux semaines aux organisations syndicales avec quelques améliorations autour de l’âge pivot, mais les inquiétudes et les incertitudes sont encore trop nombreuses. À l’UNSA Éducation, nous n’étions pas demandeurs de cette réforme, mais nous avons fait le choix de nous inscrire dans une dynamique de « zéro perdant.e ». Le Ministre de l’éducation a reçu notre organisation mais les doutes sont toujours présents : le calendrier d’annonces des mesures de revalorisation n’est pas connu clairement, la prise en compte des autres personnels du MEN autres qu’enseignants n’est pas affirmé. Beaucoup reste à faire et l’attente, voire l’impatience, est forte. L’UNSA Éducation participera aux discussions qui commencent réellement cette semaine et proposera des améliorations pour l’ensemble des collègues, mais nous souhaitons que le dialogue ait lieu sans flou, avec le maximum de transparence et de confiance. Cela n’a pas été le cas, et on ne peut que le regretter.


A ce contexte difficile autour de la réforme des retraites, s’ajoutent d’autres sujets de préoccupations. Nous arrivons dans les lycées à la première phase des nouvelles modalités du Bac, avec les E3C, qui doivent se dérouler ces jours-ci. Sur ce point, les inquiétudes sont nombreuses : au vu des difficultés accumulées, les enseignants de l’UNSA, en accord avec 11 autres organisations, ont demandé la suppression de la première session des E3C. Le syndicat des chefs d’établissements de notre fédération, le SNPDEN, souligne également les difficultés sérieuses qu’il y a à faire passer ces épreuves dans un contexte serein pour les élèves, les personnels et l’ensemble de la communauté éducative. Les personnels administratifs
s’interrogent sur la possibilité d’assumer de front leurs missions habituelles et les aspects techniques des épreuves communes. Le comité de suivi de la réforme avait pointé du doigt certains dysfonctionnements prévisibles. Pourquoi avoir attendu le dernier moment pour commencer à moduler la mise en place de cette réforme du baccalauréat ? Que ce soit sur la
question des programmes, des menus d’élèves à constituer, des aspects techniques, de l’orientation, tout cela avait été signalé par l’UNSA Éducation. Les récents revirements du ministère nous donnent raison a posteriori : alors pourquoi ne pas nous écouter davantage en amont et éviter les crispations actuelles ?


Pour revenir à notre ordre du jour, la préparation de la rentrée prochaine se fait dans ce contexte global d’incertitude. Comme l’académie de Versailles est dynamique en termes d’effectifs, nous disposons de moyens supplémentaires dans le 1er et le 2d degré, ce qui est positif. La répartition de ces moyens risque cependant de créer des tensions, en particulier en
fonction des évolutions récentes sur la réforme des lycées. Nous tenons à vous remercier pour la clarté des documents sur ce point.


Ce mois de janvier est également le mois de l’entrée en application de la loi de transformation sur la fonction publique. C’est encore un sujet de préoccupation pour les collègues : comment faire fonctionner le dialogue social alors que les modalités de cette nouvelle loi atténuent le
rôle des organisations syndicales ? Comment défendre au mieux tous les collègues, que ce soit dans le domaine des mutations ou des évolutions de carrière ?


Nous aurons de fortes attentes et des propositions à faire lors du groupe de travail sur les lignes directrices de gestion.
Pour conclure, et revenir sur nos propos du début de notre déclaration, il est donc difficile d’être optimiste. Mais il faut préparer l’avenir : or, nous voyons qu’il est parfois difficile de mettre en application des mesures prises par le gouvernement. Nous découvrons ainsi qu’il y autour de la table des verres plastique à usage unique ! Cela est bien paradoxal au moment
où le gouvernement préconise la disparition du plastique dans l’administration… Alors organisons le pessimisme et essayons de devenir optimiste. C’est pourquoi, nous recherchons un dialogue des plus constructifs et la prise en compte de nos revendications.


Christelle BERGERON / Benoît KERMOAL, UNSA EDUCATION

Lire la suite

À LA UNE

No data was found

SELECTIONNÉS POUR VOUS

Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
16 mai 2022 - National
La « prime Ségur » a permis de rémunérer (un peu) mieux les personnels de santé hospitaliers et territoriaux épuisés par la gestion de la cris...
Le diplôme, condition d’un accès réussi au marché du travail
Le diplôme, condition d’un accès réussi au marché du travail
16 mai 2022 - National
La toute récente enquête du Centre d’étude et de recherche sur les qualifications (Céreq) portant sur l’accès à l’emploi des jeunes diplômés 2...
Résultats 2022 : Les acteurs de l’éducation aiment toujours leur métier, mais il y un mais !
Résultats 2022 : Les acteurs de l’éducation aiment toujours leur métier, mais il y un mais !
11 mai 2022 - National
De l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, du champ Jeunesse et sports, de la Culture ou encore des Affaires so...
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
16 mai 2022 - National
2013, c'était la première édition du baromètre UNSA des métiers de l'éducation, de la recherche et de la culture, qui est devenue l'enquête de...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?