Une étude, publiée ce mardi 28 janvier par le bureau d’analyse Compas (Centre d’observation et de mesure des politiques d’action sociale), révèle  les taux de pauvreté des 100 plus grandes communes  de France.
 Les taux s’échelonnent de 7 à 45 % et montrent les écarts qui structurent la France des grandes villes. Par exemple, ils atteignent 45 % à Roubaix (Nord), 44 % à Saint-Pierre (La Réunion) et 43 % à Tampon (La Réunion)


L’étude révèle  « l’ampleur de la pauvreté dans les communes d’Outre-mer : la moitié des dix communes où le taux de pauvreté est le plus élevé – supérieur à 32 % – se situent dans ces départements. Des territoires où l’extrême richesse cô-toie la plus grande pauvreté »

L’étude met « un coup de projecteur  parti¬culier sur les arrondissements des trois plus grandes communes de France : Paris, Lyon et Marseille. Là aussi, les taux moyens masquent des inégalités considérables, avec des taux pouvant dépasser 40 % dans certains territoires. »

Lire l’étude