Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Share on print
Un ministre peut-il dire ça ?
Publié le 1 septembre 2021
Hier soir en direct sur le média en ligne Brut, Jean-Michel Blanquer a réitéré ses propos sur l’utilisation d’une partie de l’allocation de rentrée scolaire qui servirait à acheter des téléviseurs « écran plat », suggérant ainsi que les classes populaires utiliseraient mal les aides fournies. Toutes les enquêtes et informations disponibles le démontrent pourtant : une telle affirmation est fausse et ne repose sur rien, hormis une condescendance pour les plus démunis de la société française.
Un ministre peut-il dire ça ?

Chaque année, on entend quelques commentateurs ou responsables politiques qui s’échinent à dire que l’allocation de rentrée scolaire serait utilisée pour tout autre chose que sa fonction première, à savoir aider à la rentrée des enfants écoliers, étudiants ou apprentis de 6 à 18 ans. Environ 3 millions de familles bénéficient  de cette aide sociale, d’un montant de 370,31 euros à 404, 28 euros par enfant selon l’âge. Alors que la situation économique des plus modestes est fragilisée par une crise sanitaire qui perdure, on a encore entendu ces jours-ci des propos stigmatisant les milieux populaires.

Cela ne mériterait pas une seconde d’attention si Jean-Michel Blanquer n’avait pas repris de telles affirmations galvaudées. Les intentions sont évidentes : montrer que l’ARS n’est pas un dispositif efficace et que les familles modestes gaspillent l’argent que l’État et la communauté nationale leur attribuent. Il est vrai que si c’est pour dépenser « un pognon de dingue » (pour citer le Président de la République), si c’est pour qu’une partie de la société gaspille cet argent, il vaut mieux changer ce système d’aide de rentrée créée en 1974. Mais est-ce vraiment le cas ? Les familles touchant l’ARS achètent-elles en masse des écrans plats à la rentrée plutôt que des fournitures scolaires ?

Non ! Tout cela est faux. Et ce n’est pas un avis ou un jugement, c’est ce que plusieurs médias ont révélé, preuves à l’appui. On ne compte plus les nombreux journaux ou rédactions de chaînes de TV qui ont abordé depuis deux jours ce sujet. Mais rien n’y fait et le ministre continue d’affirmer que l’ARS sert à payer des écrans plats. Et au fond, si c’était vraiment le cas, cela serait-il grave ? Ne peut-on pas concevoir l’écran de télévision comme un relais éducatif ? N’a-t-on pas le droit lorsqu’on est issu d’un milieu modeste ou précaire, de vouloir distraire ses enfants ?

Il faudrait retrouver davantage de sérénité sur ce sujet en cette nouvelle rentrée scolaire. À l’heure où les inégalités se développent en France et où le système scolaire peine à réduire les fractures sociales, il ne faut pas se tromper de diagnostic. Ce n’est pas de condescendance dont ont besoin les plus modestes. La solidarité, au cœur de notre modèle social, ce n’est pas la charité.  La cohésion nationale, ce n’est pas le mépris envers celles et ceux qui ont peu. L’éducation est un levier essentiel pour lutter contre les inégalités sociales et l’UNSA Éducation agit et agira sans faille pour améliorer notre système éducatif et renforcer notre modèle social afin que chacun et chacune puisse vivre décemment avec des revenus suffisants.

La prise de position du SE-UNSA: « Allocation de rentrée scolaire : non à la suspicion envers les familles précaires » 

Le décryptage des faits par Libération

(De nombreux médias ont abordé ce sujet, nous citons celui-ci à titre d’exemple)

Lire la suite

À LA UNE

Situation sanitaire : les contaminations toujours plus nombreuses amènent à repenser le calendrier du baccalauréat
Situation sanitaire : les contaminations toujours plus nombreuses amènent à repenser le calendrier du baccalauréat
L’école inclusive, invitée « surprise » des présidentielles
L’école inclusive, invitée « surprise » des présidentielles
Monsieur le ministre, nous vous demandons d’agir vite !
Monsieur le ministre, nous vous demandons d'agir vite !
Suite à une mobilisation historique enfin de premières réponses
Suite à une mobilisation historique enfin de premières réponses
Situation sanitaire : les contaminations toujours plus nombreuses amènent à repenser le calendrier du baccalauréat
Situation sanitaire : les contaminations toujours plus nombreuses amènent à repenser le calendrier du baccalauréat
L’école inclusive, invitée « surprise » des présidentielles
L’école inclusive, invitée « surprise » des présidentielles
Monsieur le ministre, nous vous demandons d’agir vite !
Monsieur le ministre, nous vous demandons d'agir vite !
Suite à une mobilisation historique enfin de premières réponses
Suite à une mobilisation historique enfin de premières réponses

SELECTIONNÉS POUR VOUS

Situation sanitaire : les contaminations toujours plus nombreuses amènent à repenser le calendrier du baccalauréat
Situation sanitaire : les contaminations toujours plus nombreuses amènent à repenser le calendrier du baccalauréat
19 janvier 2022 - National
Les enseignants ont fait preuve d’adaptation et de beaucoup de souplesse face à des conditions de travail dégradées mais la désorganisation de...
Méditation de pleine conscience généralisée à l’école, une mauvaise idée !
Méditation de pleine conscience généralisée à l’école, une mauvaise idée !
19 janvier 2022 - National
L’Unsa-Éducation est signataire avec une quinzaine d’organisations dont des associations représentantes des familles, et des associations de l...
Cordées de la réussite : accompagner les élèves dans leur projet d’orientation
Cordées de la réussite : accompagner les élèves dans leur projet d’orientation
19 janvier 2022 - National
Traditionnellement la 3ème semaine de janvier est la semaine nationale des Cordées de la réussite. L’objectif est de mobiliser dans toutes les...
Monsieur le ministre, nous vous demandons d’agir vite !
Monsieur le ministre, nous vous demandons d'agir vite !
18 janvier 2022 - National
Après une mobilisation record, le 13 janvier, le gouvernement a fait des premières annonces quant à sa volonté d’améliorer la gestion de crise...
Qui gère la crise sanitaire dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche ?
Qui gère la crise sanitaire dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche ?
17 janvier 2022 - National
La circulaire de la Direction Générale de l’Enseignement Supérieur et de l’Insertion Professionnelle du 29 décembre dernier affirme que « la s...
syndicat-federation-unsa-metiers-education-recherche-culture-barometre
Baromètre 2021 : Besoin urgent d’être Reconnu.es et Respecté.es !
25 mai 2021 - National
Cette année encore l’UNSA Éducation alerte sur l’état de la profession après l'enquête annuelle à laquelle 35 000 collègues ont répondu. Avec ...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?