Adoptée à l’unanimité, moins 5 abstentions

Le Bureau National, réuni le 9 septembre 2013, rappelle les mandats et les priorités à partir desquels l’UNSA s’est pleinement investie dans la concertation avec les partenaires sociaux initiée par le gouvernement depuis le début de l’année.

Pour l’UNSA,le déficit prévisible établi par le Comité d’Orientation des Retraites constitue une vraie menace pour l’efficacité de notre système de retraite à court et moyen terme tout autant que sa pérennité à plus longue échéance. A ses origines démographiques s’ajoutent des raisons conjoncturelles, la crise économique et sociale d’une gravité inédite que nous traversons jouant un rôle aggravant considérable, notamment à travers le développement ininterrompu du chômage.

Dans ce contexte extrêmement difficile, considérant que ne rien faire ou proposer l’impossible amènerait immanquablement au développement d’une capitalisation dont les effets sociaux irréversibles toucheraient de plein fouet les plus défavorisés, le Bureau National, réuni le 16 mai, a précisé les grands principes qui devaient guider l’UNSA pour la phase de concertation de cet été, visant non plus le diagnostic mais les réponses. Notre objectif principal: obtenir des mesures, socialement justes et équitablement réparties, pour assurer la sauvegarde des principes qui fondent notre système de retraite solidaire par répartition et sa pérennité.

C’est donc à la lumière des mandats et objectifs de l’UNSA que le Bureau National, réuni le 9 septembre 2013, a examiné les annonces du gouvernement et les différentes mesures contenues dans le pré-projet de loi qui en découle.

À la lumière de cette analyse, le Bureau National considère que l’équilibre général du projet de loi intègre, en totalité ou en partie, des mandats essentiels de l’UNSA et comporte des avancées notables. Néanmoins, il ne les reprend pas tous et ne préserve pas suffisamment les petites retraites.

C’est pourquoi, alors que la phase du débat parlementaire va désormais s’ouvrir, le Bureau National mandate le Secrétariat National pour poursuivre notre action en recherchant les conditions d’efficacité maximum.

Au-delà des éléments d’une réforme en cours indispensable pour sauvegarder l’essentiel, le Bureau National de l’UNSA rappelle que le retour de la croissance et de l’emploi constituent les vraies clés de la sauvegarde de notre système de retraite, comme, plus généralement, de l’ensemble de notre protection sociale. Le Bureau National réaffirme donc que la bataille pour l’emploi est bien prioritaire et que la mobilisation, au niveau national et européen, de tous les acteurs concernés (pouvoirs publics, entreprises, partenaires sociaux) est une des conditions de sa réussite.