Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

thematique-actualites-2
L’UNSA Education juge la nouvelle stratégie sanitaire à l’Ecole incompréhensible, impossible et inacceptable.
Publié le 6 décembre 2021
Le CHSCTMEN s'est réuni le 3 décembre 2021 sur un ordre du jour chargé dont un point sur la situation sanitaire. L'UNSA Education a réaffirmé avec force dans sa déclaration liminaire son incompréhension face à la nouvelle stratégie sanitaire.

 C’est à nouveau dans un contexte de crise sanitaire très incertain que vont se dérouler nos travaux du CHSCT, mais surtout que tous les personnels de l’Education nationale continuent d’exercer, exposant chaque jour d’avantage leur santé physique et psychologique, consommant toujours plus leur crédit d’énergie et de courage sans avoir le temps de le recharger. Cela dans un seul et même objectif : faire tourner le moteur de l’Ecole et éviter toute panne au service public d’Education parce que pour chaque élève c’est un droit, c’est la clé de son entrée dans une vie la plus réussie possible.

 Paradoxalement, notre employeur ne se limite pas à méconnaitre le métier pour passer des consignes toujours aussi irréalistes, inopérationnelles, il dicte des règles sanitaires allant totalement à l’encontre d’une protection contre le virus, à l’encontre d’un climat apaisé propice à rester unis face à la crise, à l’encontre de conditions d’enseignement et d’apprentissage favorables et, de façon tout aussi grave, à l’encontre de l’avis général et unanime.

 En effet, alors que le pays connait une 5ème vague de covid et qu’un nouveau variant inquiète au plus haut point, l’UNSA Education juge la nouvelle stratégie sanitaire à l’Ecole incompréhensible, impossible et inacceptable.

Spécifiquement à l’école primaire, la substitution de la règle de la fermeture de classe durant 7 jours, dès un cas positif, par celle du dépistage de tous les élèves de la classe concernée est incompréhensible en matière de stratégie de lutte contre la propagation du virus.

Compte tenu du délai d’incubation, la fiabilité d’un retour des élèves réellement « négatifs » se trouve réduite par cette nouvelle règle.

 Quant aux modalités de mise en œuvre de cette suspension de classe suivie d’un retour à l’école au fil de l’eau et au gré des résultats des tests, elles relèvent tout simplement de l’impossible.

 Impossible pour des directrices et directeurs qui voient une nouvelle fois leurs missions au sein du protocole sanitaire s’alourdir, sans parler de la surenchère avec l’enquête sur les capteurs de CO2. On ne le dira jamais assez ! Bon nombre de directrices et directeurs sont en charge de classe au-delà de leurs missions de direction et cumulent déjà trop de tâches au quotidien.

 Impossible pour les enseignantes et enseignants qui se voient confier une double mission : celle d’assurer leur enseignement en présentiel pour les élèves de retour en classe car « négatifs » et celle d’assurer un enseignement en distanciel pour les élèves encore isolés car en attente de résultat ou « non testés ».

 De façon plus générale, si l’UNSA Education reste favorable à un meilleur dépistage des élèves et a accueilli favorablement la mise à disposition d’autotests pour les élèves de 6ème plus exposés que leurs ainés majoritairement vaccinés, un grand nombre de réalités restent toujours ignoré pour permettre au système de fonctionner de façon moins dégradée ; comme si nous découvrions, pourtant quasi deux ans après son installation, le contexte de crise.

 Absence de consignes quant à la tenue des réunions en présentiel, pourtant nombreuses en fin de trimestre, absence de prise en compte des remplacements à effectuer dans la gestion des priorités notamment entre personnels absents et formations programmées, absence de consigne pour permettre à tout personnel de l’éducation nationale d’être prioritaire pour la 3ème injection, absence de consignes en matière de télétravail, accompagnement et aménagement non convaincants voire absents des missions des personnels soumis à obligation vaccinale et non vaccinés, .. et la liste est encore longue.

  Il en résulte des adaptations très disparates, des initiatives pour sortir des impasses :

·         ici consigne de la hiérarchie pour ne pas effectuer l’impossible présentiel/distanciel, là pression zélée sur les collègues pour le mettre en œuvre coûte que coûte

·         ici annulation de formations pourtant attendues et hors temps scolaire et là priorisation du remplacement sur des formations en temps scolaire au détriment du remplacement des personnels malades

·         ici fermeture de classe au bout d’un cas positif tant les laboratoires ne suivent pas le rythme pour tester tous les élèves, là autorité démesurée pour maintenir l’accueil avec plus de 3 cas par classe, …

Là aussi la liste est longue, preuve que les consignes sont intenables lorsqu’elles existent ou créent du trouble lorsqu’elles font défaut.

Un point sur la situation sanitaire est prévu ce jour, nous comptons obtenir les réponses à toutes ces interrogations.

 Quoi qu’il en soit, pour l’UNSA Education, une telle réorientation stratégique dessert à la fois la lutte contre l’épidémie et dégrade toujours plus les conditions d’exercice des personnels et celles d’apprentissage des élèves. Jusqu’à présent, l’ensemble de la communauté éducative a réussi à rester unie au bénéfice des élèves malgré un contexte inédit par ses difficultés multiples. Une telle modification des règles sanitaires met sérieusement en péril le climat entre équipes et familles, c’est irresponsable !

 L’UNSA Education proposera deux avis au cours de cette plénière pour demander au ministre de revoir d’urgence ses consignes en redéfinissant de façon plus sécurisante la gestion des cas positifs et en supprimant la consigne du cumul présentiel/distanciel !

 Dans une autre mesure, mais impactant aussi les conditions d’exercice des personnels, notre employeur créé les conditions d’un impossible travail des membres du CHSCT ministériel, entravant toute mission, privant toute volonté, d’œuvrer à une meilleure santé et sécurité de la profession. Quelle vision du rôle de cette instance, quelle importance accordée à ce qu’elle a la responsabilité d’accomplir, de garantir de la part d’un employeur qui adresse les documents de travail des points majeurs à l’ordre du jour, pourtant nombreux, la veille des travaux.

Je vous remercie de votre attention.

Intervention d’Élisabeth Allain-Moreno pour l’UNSA Éducation

Lire la suite

À LA UNE

retraites 31 j
Retraites : Et demain, on manifeste où ?
pexels-stanley-morales-1454360
Affectation dans le supérieur : un bref historique
book-1171564_1280
Comment remettre les savoirs au centre du débat éducatif ?
WhatsApp Image 2023-01-30 at 11.14.31
Retraites : une réforme préoccupante pour les femmes
retraites 31 j
Retraites : Et demain, on manifeste où ?
pexels-stanley-morales-1454360
Affectation dans le supérieur : un bref historique
book-1171564_1280
Comment remettre les savoirs au centre du débat éducatif ?
WhatsApp Image 2023-01-30 at 11.14.31
Retraites : une réforme préoccupante pour les femmes

SELECTIONNÉS POUR VOUS

formation_metallo-1
Voie pro : nos propositions entendues mais pas encore débattues
30 janvier 2023 - National
Le 27 janvier dernier s’achevait la première phase de concertation relative à la réforme de la voie professionnelle. Une synthèse des 4 groupe...
retraites 31 j
Retraites : Et demain, on manifeste où ?
30 janvier 2023 - National
Partout en France, le mardi 31 janvier, des manifestations et des actions de mobilisation sont organisées pour dénoncer le projet du gouvernem...
guerini fp retraites
L’UNSA condamne l’utilisation abusive des données personnelles des agents par Stanislas Guérini
27 janvier 2023 - National
L'UNSA Fonction Publique estime que l'envoi d'un mail du ministre de la Transformation et de la Fonction Publique sur les boîtes mails personn...
intersyndicale 250123
Retraites : Un appel des fédérations éducation, enseignement supérieur et recherche à amplifier la grève le 31 janvier
25 janvier 2023 - National
Les organisations syndicales du monde de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche ont signé ensemble un texte pour relayer ...
retraite
2 millions le 19 janvier et le 31 on fait plus encore !
20 janvier 2023 - National
Après la mobilisation réussie du 19 janvier avec plus de 2 millions de personnes dans la rue, la prochaine journée de grève et de mobilisation...
Fiches Baro 2022 - 03_pages-to-jpg-0001(1)
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
23 mai 2022 - National
Comme chaque année, l'UNSA Éducation vous propose d'accéder à l'ensemble des chiffres de l'enquête pour prendre en compte les situations parti...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?