Le Syndicat National Autonome des Personels de l’Administration Publique en Algérie, Femmes SNAPAP, demande la libération immédiate de Dalila Touat et Namia Abdelkader, enseignantes et prisonnières d’opinion.

L’UNSA-Éducation est solidaire, quelques secondes pour votre soutien en cliquant ici

Merci de transférer ce message à vos amis, votre famille et vos collègues pour signer la pétition.