Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

thematique-unsa-sexprime
Les métiers "autres qu'enseignants" doivent aussi être reconnus
Publié le 23 septembre 2022
L’UNSA Éducation attire l'attention du ministre sur les problématiques des personnels autres qu’enseignants de notre ministère. Souvent invisibles aux yeux de l’opinion, leur action est pourtant essentielle et leurs conditions de travail et de rémunération doivent être améliorées.

.

Si les médias se sont emparés à juste titre des difficultés à disposer d’un nombre suffisant de personnels enseignants à la rentrée, les carences en personnels autres qu’enseignants n’ont pas ému aussi largement. Pourtant le système éducatif est un écosystème complexe qui ne fonctionne de façon satisfaisante qu’à la condition que l’ensemble des métiers soient en mesure de pouvoir contribuer à son équilibre.

.

 

Pour l’UNSA Éducation, il y a un véritable dérèglement structurel. L’élément le plus emblématique concerne la médecine scolaire. La problématique dépasse la question de pourvoir les postes vacants. Elle est devenue bien plus grave : c’est la survie de la médecine scolaire qui est en jeu. Les conditions de rémunération et de travail des médecins de l’E.N. sont telles que l’on ne peut s’étonner que les postes, déjà trop peu nombreux, ne soient pas pourvus. On assiste à un abandon politique de la médecine scolaire. Ce qui signifie un abandon des élèves sur les questions de santé. Avec pour conséquences un accroissement des inégalités dans notre pays.

.

Deuxième exemple pour illustrer ce dérèglement : l’incapacité, dans le périmètre de notre ministère, à obtenir le versement du complément de traitement indiciaire, pour ses personnels sociaux et de santé, qu’il s’agisse de ses infirmièr.e.s, de ses  assistant.e s social.e.s ou de ses médecins. Le message politique adressé à ces personnels est-il donc que leur travail mérite moins ce complément de traitement que celles et ceux qui exercent ailleurs ? Cette différence de rémunération en leur défaveur n’est pas acceptable et doit être résolue.

 

Autre élément de préoccupation pour l’UNSA Éducation : les difficultés que rencontre le ministère à trouver des agents aggravent la situation initiale en dégradant les conditions de travail des agents en postes, à l’instar des infirmières affectées à temps plein sur un établissement qui reçoivent des ordres de mission pour les enjoindre de partager leur service sur deux établissements. Idem pour les assistant.e.s de service social, appelé.e.s à intervenir, en plus de leur secteur déjà lourd, dans les établissements où les postes sont vacants. Lutter contre la pénurie en dégradant les conditions de celles et ceux qui sont encore là ne peut que dérégler davantage le système.

 

Des postes d’infirmières vacants, des postes d’assistantes sociales vacants, des professeurs non remplacés et ce sont autant d’éléments qui viennent à leur tour monopoliser l’attention des chefs d’établissement et les détournent de leurs missions de pilotage des établissements. Pour l’UNSA Éducation c’est l’une des autres formes du dérèglement structurel de notre ministère, qui détourne ses propres agents de leurs missions essentielles, à tel point que l’encadrement, y compris les corps d’inspection, n’est plus en mesure de faire sens et de donner du sens.

 

Pénurie aussi dans les services de personnels ingénieurs et techniques, dans les directions du numérique et les DSI, qui n’arrivent plus à pourvoir des postes mis au concours, de personnels de la filière laboratoire qui sont de moins en moins nombreux pour accompagner les enseignants, de personnels exerçant dans les services de reprographie ou plus largement dans les services techniques, dont les postes ne sont plus pourvus car non attractifs par rapport à ceux du privé ou d’autres ministères, et dont les conditions de travail ne sont toujours pas « améliorées ».

 

Enfin, last but not least. Le dérèglement structurel tient également à la sous administration endémique du ministère de l’éducation nationale. Le nombre d’agents à la charge de chaque gestionnaire de personnel est sans mesure avec les taux d’encadrement des autres ministères et sans commune mesure avec la charge de travail liée. Certains agents peuvent avoir plus de 600 dossiers en portefeuille à gérer, ce qui nous semble bien supérieur à ce qui est constaté dans les autres départements ministériels. De plus, la progression de nombre d’agents contractuels implique une gestion beaucoup plus chronophage que celles des agents titulaires dont la gestion est par principe collective.

 

Enfin, pour les établissements, l’accroissement du coût des denrées alimentaires et de l’énergie, cette dernière représentant aujourd’hui et à elle seule plus de la moitié du budget de fonctionnement des collèges et lycées, pourrait également tendre la situation financière des EPLE jusqu’à conduire, parfois à échéance de cette année 2022, à des situations d’insuffisance de trésorerie. Ainsi, des annonces comme celles du président de la République au sujet du fonds pédagogique exceptionnel de 500 millions pourrait ne pas se traduire dans les faits, certains établissements destinataires des fonds se voyant contraints de mobiliser leur trésorerie pour faire face à des charges de fonctionnement incompressibles, au détriment de la pédagogie.

.

Pour l’UNSA Éducation, c’est à l’ensemble de ces dérèglements structurels qu’il est nécessaire de s’attaquer pour transformer les défis auxquels est confronté notre système éducatif. Cette dégradation sans précédents des conditions de travail se traduit par un accroissement des tensions dans les relations de travail, notamment avec la hiérarchie. Les inégalités se multiplient, la pression insupportable qui règne y compris sur les cadres se traduit par un système anxiogène pour tous, où les conditions d’une gestion humaines des ressources s’est évanouie.

.

Lire la suite

À LA UNE

Capture d’écran 2023-01-25 à 11.59.49
Retraites : une réforme préoccupante pour les femmes
Capture d’écran 2023-01-24 à 14.21.38
Le sexisme persiste malgré les avancées en matière d'égalité
UNSA ASSETEC INTERVIEW 2
La technologie au collège : une mutation permanente
retraite
2 millions le 19 janvier et le 31 on fait plus encore !
Capture d’écran 2023-01-25 à 11.59.49
Retraites : une réforme préoccupante pour les femmes
Capture d’écran 2023-01-24 à 14.21.38
Le sexisme persiste malgré les avancées en matière d'égalité
UNSA ASSETEC INTERVIEW 2
La technologie au collège : une mutation permanente
retraite
2 millions le 19 janvier et le 31 on fait plus encore !

SELECTIONNÉS POUR VOUS

intersyndicale 250123
Retraites : Un appel des fédérations éducation, enseignement supérieur et recherche à amplifier la grève le 31 janvier
25 janvier 2023 - National
Les organisations syndicales du monde de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche ont signé ensemble un texte pour relayer ...
écouter les personnels
Les personnels ne demandent pas un idéal inatteignable : juste être enfin écoutés !
21 janvier 2023 - National
Qu'elle s'appelle "CHSCT" ou "Formation spécialisée", ce n'est pas le nom de l'instance qui importe, mais le fait qu'elle permette d'aller au-...
doctor-g379b0caed_640
Une autre victime à déclarer docteur : La médecine du travail dite "de prévention".
13 janvier 2023 - National
Petite soeur de la médecine scolaire, dans la course au service le plus mal loti, elle se défend malheureusement trop bien pour la première pl...
communiqué retraites éduc
Réforme des retraites : les organisations syndicales de l'Éducation nationale appellent à la mobilisation
12 janvier 2023 - National
Les organisations syndicales représentatives au sein de l'Éducation nationale, dont l'UNSA Éducation, ont publié un communiqué intersyndical p...
retraite
2 millions le 19 janvier et le 31 on fait plus encore !
20 janvier 2023 - National
Après la mobilisation réussie du 19 janvier avec plus de 2 millions de personnes dans la rue, la prochaine journée de grève et de mobilisation...
Fiches Baro 2022 - 03_pages-to-jpg-0001(1)
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
23 mai 2022 - National
Comme chaque année, l'UNSA Éducation vous propose d'accéder à l'ensemble des chiffres de l'enquête pour prendre en compte les situations parti...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?