Il a fallu attendre la sortie du blockbuster coréen « Snowpiercer » pour que les trois tomes du  » Transperceneige », la BD de SF des années 80, écrite par Jacques Lob, puis Benjamin Legrand et dessinée par Jean-Marc Rochette, soient réédités.

Sur une Terre envahie par le froid et la neige, superbement mise en valeur par les planches en noir et blanc, le Transperceneige, un « train qui jamais ne s’arrête », un train « aux mille et un wagons » poursuit une course vers le néant. Ce train est ce qui reste de la « civilisation » où les hommes reproduisent les inégalités, les totalitarismes, toute l’inhumanité des hommes… Le héros va remonter ce train, au propre : de l’arrière où il a toujours vécu, où les hommes et les femmes meurent de chaleur, d’étouffement et de faim jusqu’à l’avant qui accueille les puissants dans des wagons vides et opulents; et au figuré : en prenant le pouvoir. Cette transgression des règles accélère la chute inéluctable de ce train…

Benjamin Legrand, Lob, Jean-Marc Rochette, Le Transperceneige, L’Intégrale, Rééd. 2013, Casterman, 35 €

Voir quelques superbes planches de ce huis-clos dans un diaporama : « 10 images qui définissent l’esthétique du « Transperceneige » »