La bibliothèque municipale de Lyon (BML) accueille en résidence d’artiste pendant trois ans la photographe Jacqueline Salmon, passionnée d’écritures inventées.

A l’occasion de la rénovation de ses archives et de ses salles de lecture, la BML a engagé une démarche singulière : inviter une photographe à promener son regard sur ces travaux d’envergure en même temps que proposer au grand public une promenade au cœur de ses œuvres.

Dans cette exposition à la fois physique et virtuelle, Jacqueline Salmon manie l’art du portrait comme du photojournalisme, mais ce sont très certainement ses séries Alphabets, Quarantaines et Raban Maur qui expriment le mieux ses rapports privilégiés à l’écriture. Avec Alphabets, Jacqueline Salmon réalise des diptyques associant pages d’écriture à la plume provenant d’anciens cahiers d’écoliers et planches typographiées originales de caractères et alphabets de langues vivantes et mortes.

Le « livre de Raban Maur » est une copie datant du 9e siècle du célèbre Livre des louanges de la Sainte-Croix du moine bénédictin du même nom. Dans cet ouvrage restauré à la BML Jacqueline Salmon offre aux visiteurs son privilège d’avoir pu photographier ce texte graphique au message codé, qui fait écho aux inventions de signes inédits de Quarantaines. S’appuyant sur les hiragana japonais, la photographe illustre au fusain, puis en images, les déplacements de fronts frois et chauds sur une carte météo imaginaire.

Pendant sa résidence, Jacqueline Salmon complète ces œuvres par un nouveau travail photographique ayant le livre pour principal sujet, traquant chaque recoin de la BML où cet objet de dévotion comme de consommation, qu’il soit ancien ou contemporain, calligraphié ou imprimé, est lu, rangé, déplacé, restauré, archivé.


Exposition « La bibliothèque, abîme et miroir », jusqu’au 15 mai 2021, à Lyon. 

Site dédié
https://www.bm-lyon.fr/expositions-en-ligne/jacqueline-salmon-a-la-bibliotheque