Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

thematique-actualites-2
Crise des vocations : l’Europe des enseignant·es à la peine
Publié le 20 juin 2022
Le récent rapport du Sénat sur les solutions aux difficultés de recrutement des enseignant·es ne doit pas masquer une crise des vocations dans les autres pays européens. Les réponses apportées par ces pays sont autant de pistes à explorer, souligne le rapport, qui préconise par ailleurs de mettre l'accent sur la hausse des rémunérations et la formation.

Le rapport du Sénat du 9 juin dernier met en évidence une crise du recrutement pour les professeur·es dans l’ensemble de l’Union européenne. Alors que 38% des enseignant·es européens ont plus de 50 ans, la profession peine à recruter.

En France, le rapport présenté à la conférence des métiers et des compétences de mars 2022 pointait un déficit attendu de professeur·es pour 2030 avec 32.800 postes à pourvoir qui auront du mal à attirer plus de 200.000 jeunes.

Si le salaire inférieur de 15% à la moyenne de l’OCDE des professeur·es explique en partie la crise des vocations, ce n’est pas l’unique facteur. Si l’on compare à l’Allemagne et au Portugal qui rémunèrent bien leurs professeur·es, eux aussi rencontrent des difficultés d’attractivité.

Investissement budgétaire

Les sénatrices et sénateurs ont mis en évidence que le Portugal, qui a des résultats exemplaires après un investissement budgétaire massif sur l’éducation, a également des difficultés pour trouver ces futur·es enseignant·es. Le Portugal est passé de 45% de décrochage scolaire à 6% en dix ans, gagnant 10 places au classement PISA  (22ème alors que la France est 27ème). Le salaire des professeur·es portugais·es est à plus de 33 points au-dessus du salaire moyen des actifs ayant un diplôme équivalent.

Dans le rapport Teatchers in Europe de mars 2021, étaient déjà mis en avant les raisons de perte d’attractivité du métier. La reconnaissance sociale faible dans beaucoup de pays européens est l’une des explications. Les changements incessants, les attentes fortes avec de plus en plus de responsabilités ont affecté le ressenti de bien-être au travail et d’épanouissement professionnel des personnels. Accentué par la crise COVID, ce mal-être se ressent sur la perception des futur·es professeur·es.

Isolement, manque de collaboration

Le rapport du Sénat pointe également l’isolement et le manque de collaboration ressentis par la profession qui ne sont pas sans effet sur l’augmentation constante des démissions (3 fois plus de démissions chez les jeunes enseignant·es en 10 ans).

La formation initiale et continue des professeur·es est également un des points expliquant le manque de candidat·es. La filière de formation pour le métier est déjà en déficit (le nombre de candidat·es aux concours a baissé de 30% en quinze ans) et les enseignant·es se sentent mal préparé·es par une filière de moins en moins professionnalisante.

L’ensemble des pays européens se trouvent face à ce défi : la Suède a besoin de recruter 77.000 professeurs pour la prochaine rentrée et l’Allemagne manquera de 26.000 professeurs dans 3 ans. Seules la Finlande et la communauté germanophone de Belgique ne déclarent aucune difficulté d’attractivité.

Recommandations

Le rapport propose 15 recommandations pour que notre pays puisse faire face à ce manque d’attractivité, notamment une réorientation de la politique de gestion des ressources humaines avec un renforcement des crédits accordés à la formation continue des enseignant·es et la mise en place d’incitations financières « afin d’éviter que les enseignants concernés ne soient fréquemment les mêmes ». Il est également préconisé de mieux cibler le contenu de ces formations vers les thèmes disciplinaires et la gestion de classe. La question des conditions matérielles d’accueil est également soulevée à travers la création de nouveaux espaces dans les bâtiments scolaires favorisant les échanges et les collaborations.

L’idée de fortement s’appuyer sur l’analyse et la prospective à l’échelle nationale et européenne par des études comparées avec d’autres pays est également présentée comme un moyen de répondre à la problématique de la hausse des démissions et du manque d’attractivité.

Derrière le constat alarmant de cette crise des vocations, l’UNSA Éducation partage la préconisation sénatoriale d’agir sur la gestion des ressources humaines, notamment par un effort budgétaire visant à la hausse des rémunérations, à un meilleur accompagnement des entrant·es dans le métier et à une formation continue profitant à toutes et tous. Notre organisation rappelle son attachement au caractère volontaire de la formation continue, que celle-ci fasse l’objet ou non d’incitations financières, et à la nécessité que cette formation réponde d’abord aux besoins exprimés par les personnel·les comme le propose le Sénat. Mais le rapport demeure muet sur la question des voies de recrutement et de la formation pré-recrutement des enseignant·es, deux axes de travail qui nous semblent prioritaires pour faire vivre un service public d’éducation de qualité.

Lire la suite

À LA UNE

Capture d’écran 2023-01-25 à 11.59.49
Retraites : une réforme préoccupante pour les femmes
Capture d’écran 2023-01-24 à 14.21.38
Le sexisme persiste malgré les avancées en matière d'égalité
UNSA ASSETEC INTERVIEW 2
La technologie au collège : une mutation permanente
retraite
2 millions le 19 janvier et le 31 on fait plus encore !
Capture d’écran 2023-01-25 à 11.59.49
Retraites : une réforme préoccupante pour les femmes
Capture d’écran 2023-01-24 à 14.21.38
Le sexisme persiste malgré les avancées en matière d'égalité
UNSA ASSETEC INTERVIEW 2
La technologie au collège : une mutation permanente
retraite
2 millions le 19 janvier et le 31 on fait plus encore !

SELECTIONNÉS POUR VOUS

guerini fp retraites
L’UNSA condamne l’utilisation abusive des données personnelles des agents par Stanislas Guérini
27 janvier 2023 - National
L'UNSA Fonction Publique estime que l'envoi d'un mail du ministre de la Transformation et de la Fonction Publique sur les boîtes mails personn...
intersyndicale 250123
Retraites : Un appel des fédérations éducation, enseignement supérieur et recherche à amplifier la grève le 31 janvier
25 janvier 2023 - National
Les organisations syndicales du monde de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche ont signé ensemble un texte pour relayer ...
Capture d’écran 2023-01-25 à 11.59.49
Retraites : une réforme préoccupante pour les femmes
25 janvier 2023 - National
Les femmes sont bien souvent les grandes oubliées des réformes. Celle concernant les retraites n’échappe pas à la règle. En raison de salaires...
monument-2549150_960_720
27 janvier : une journée pour la mémoire et l’histoire
25 janvier 2023 - National
Le 27 janvier est la date anniversaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. À cette occasion, de nombreuses commémor...
retraite
2 millions le 19 janvier et le 31 on fait plus encore !
20 janvier 2023 - National
Après la mobilisation réussie du 19 janvier avec plus de 2 millions de personnes dans la rue, la prochaine journée de grève et de mobilisation...
Fiches Baro 2022 - 03_pages-to-jpg-0001(1)
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
23 mai 2022 - National
Comme chaque année, l'UNSA Éducation vous propose d'accéder à l'ensemble des chiffres de l'enquête pour prendre en compte les situations parti...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?