Le 26 octobre, 15 élu·e·s du comité exécutif de la FECODE et Diógenes Orjuela, président de la Confédération syndicale CUT et ancien enseignant et dirigeant de la FECODE ont reçu une menace de mort sous forme d’une couronne funéraire avec les mots «repose en paix».  Ces menaces font suite aux actions nationales menées par les syndicats concernant les crises sociale, sanitaire, éducative et économique dans le pays.

L’Internationale de l’Education encourage ses affiliés et la communauté des enseignant·e·s à exprimer leur indignation face aux nouvelles menaces de mort reçues par les membres du comité exécutif du syndicat colombien de l’éducation FECODE (Federación Colombiana de Educadores).

Signer la pétition en ligne : http://www.labourstart.org/go/fecode

Lire le communiqué de l’IE: