La mort brutale, en juin, de James Gandolfini indissociable de son rôle de Tony Soprano, nous rappela combien cette série culte marqua l’histoire de la télévision, par un ton nouveau.

 

Gandolfini incarna ce gangster, cet anti-héros, à la fois violent, cruel, et touchant, capable de passer d’un meurtre, du lit de sa maîtresse, du Bada Bing, au cabinet de sa psy. Il faut se (re)plonger dans les 6 saisons de cette série pour suivre le parcours de ce tueur terriblement humain.

Les Soprano,coffret intégral des 6 saisons, avec 180 minutes de bonus inédits, 105 €.