Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Quand fin d’année rime avec fébrilité…
Publié le 23 juin 2021 -
 
Il y a tout juste un an, nous tirions les premières conséquences d’une année en mode Covid. L’UNSA Education avait même alerté sur les risques que nous prenions à ne pas assez anticiper les choses ni les moyens pour compenser les difficultés de 2019-2020. Nous savions tous que l’horizon sanitaire n’était pas dégagé.
 
Nous avons été partiellement entendus avec le recrutement de contractuel.les dédiés dans le 1er degré et pour la vie scolaire dans le 2aire, ou encore, avec le fait de laisser un minimum de choix dans les organisations pédagogiques en cas de fermeture partielle ou totale. Les raisons de fermetures étaient plus explicites également, même si tout ne semblait pas logique.
 
En revanche, la traditionnelle tension de fin d’année a été accrue pour plusieurs raisons. La fâcheuse habitude de notre Ministre de prévenir les médias avant les personnels pour tout protocole n’a pas été perdue. Les changements de protocoles sont toujours arrivés à la traîne par rapport aux questions des parents voire élèves les plus âgés. Le dernier exemple en date est sur le port ou non du masque. Côté académie, il nous fallait vous le dire, le courrier du Recteur daté du 17 juin a été vécu comme une provocation. Annoncer que des créneaux de vaccination seront ouverts pour les personnels les plus exposés en école et EPLE pendant les vacances a fait rire jaune plus d’un.e collègue. Vous nous rétorquerez mieux vaut tard que jamais mais avouez qu’il y a, à minima, un vrai problème de timing, a maxima le sentiment qu’on se moque des professionnel.les que nous sommes.
 
Les recrutements de contractuel.les, ainsi que leurs poursuites voire augmentation ont été annoncées si tardivement que cela a découragé nombre de postulant.es potentiel.les.
 
Et niveau examen, c’est simple, tout relève de l’agitation plus que de l’organisation. Les problèmes de convocations en sont symptomatiques. C’est aussi plus particulièrement le cas du grand oral et du français et rien de cela n’est à mettre sur le compte du Covid, ne nous trompons pas de responsable. Le ministère avait deux ans pour se préparer. L’UNSA Education avait alerté le SIEC et l’académie en demandant que des précautions soient prises, cela n’a pas été le cas. Le scan des copies a nécessité un travail nocturne des équipes, il serait utile de s’en émouvoir. Avec l’aide de la Direction Académique, mobilisée au tout dernier moment, des solutions de secours sont mises en place pour les oraux mais cette organisation est au final indigne du service public. Il sera indispensable de mettre tous les responsables autour de la table, y compris au plus haut niveau pour identifier les causes mais surtout trouver des solutions autres que celle de savoir pouvoir compter sur les personnels de proximité pour toujours réussir l’impossible. Côté personnels administratifs, au SIEC comme ailleurs, ils se sentent souvent invisibles et cette occasion illustre bien leur nécessité, comme l’UNSA Education le revendique. Eh oui, moins de personnels administratifs et techniques, cela finit bien un jour par se voir et se payer.
 
La tension de cette année est encore plus palpable car les problèmes d’effectifs perdurent, et pas uniquement à cause du Covid. Comme le retard accumulé sur les rapports et les visites des stagiaires dans le 2nd degré alors que, sur le papier, les postes sont pourvus. De même pour les services comme celui de la carte scolaire, particulièrement sous pression ou de certaines équipes administratives en EPLE. Les départs massifs de référent.es en école inclusive devraient aussi interroger. La gestion du déménagement des services de la DRAJES et SDJES à marche forcée au vu des contraintes des partenaires. Les situations tendues entre direction et le reste de l’équipe d’un EPLE nous donnent raison sur la nécessité de rendre explicite le protocole mis en place à Vauquelin, par exemple, pour respecter les rôles de chacun.e et surtout aboutir à une vraie solution incontestable plus rapidement.
 
Pour la deuxième année consécutive, on constate que les modalités de recours des mouvements intra sont encore opaques pour les collègues et génère un gros sentiment d’incompréhension mais aussi de frustration.
 
Pour la rentrée dans le 1er degré, le manque de visibilité sur les modalités de la gestion des remplacements qui sera mis en place à la rentrée de septembre inquiète les écoles et équipes de circonscriptions. L’UNSA Education, avec l’intersyndicale, continue de demander d’y surseoir tant que l’on n’y voit pas plus clair.
 
L’autre fait marquant de cette année fut, bien entendu, la perte violente de notre collègue Samuel Paty. Nous verrons lors du point à l’ordre du jour sur le PAF si une vraie formation largement répandue sera proposée, comme les dernières annonces ministérielles.
 
Bref, ce contexte contribue à cette sensation de fébrilité ambiante, où tout peut basculer professionnellement à titre individuel ou de la structure. C’est à cette occasion que l’on constate les angles morts de la RH de proximité, comme chez les personnels administratifs notamment. Nous avons acté le GT proposé à la rentrée pour revoir cela.
 
En parlant de GT, nous pensions avoir été entendus sur ceux sur l’école inclusive. Toutefois, le résultat est amer. GT convoqués à la dernière minute, peu de dialogue au profit de satisfécits unilatéraux. Le temps de tous les participant.es est précieux, il serait bon que tous en soient
convaincus. De plus, les élèves méritent que l’on prenne ce sujet au sérieux et pas uniquement par le truchement du handicap. C’est un vœu pour leur tenue de l’an prochain.
 
On ne passera pas tous les GT en revue mais ils sont fondamentaux pour nous lorsqu’ils sont utilisés à bon escient : c’est là où le dialogue social prend corps et débouche sur des aménagements nécessaires ou actes concrets de l’académie, comme celui du GADE par exemple.
 
Un petit pas de côté sur l’actualité régionale car ce CTA tombe entre 2 tours d’élection régionale et départementale. L’UNSA Education est indépendante des partis mais pas apolitique. Elle se félicite donc que la menace des principes républicains que représente l’extrême droite ne soit pas à l’ordre du jour dans notre région.
 
Pour conclure, l’UNSA Education changera de visage dans les CTA de l’académie à la rentrée. Toutefois, elle aura la constance de chercher à obtenir reconnaissance et respect pour tous les personnels car cela aboutit toujours au profit des élèves, ne l’oublions pas.
 
Votre représenante UNSA Educaiton en CTA Pauline Laby-Le Clercq
 
En savoir plus à 75@unsa-education.org
Lire la suite

À LA UNE

Illettrisme : un combat toujours d’actualité
Illettrisme : un combat toujours d’actualité
Enseignement supérieur: L’UNSA Education engagée pour les personnels, les étudiant.es, l’égalité et l’écologie
Enseignement supérieur: L'UNSA Education engagée pour les personnels, les étudiant.es, l'égalité et l'écologie
Signer pour signifier l’importance de la filière administrative de l’Éducation
Signer pour signifier l’importance de la filière administrative de l’Éducation
Indemnités REP+ :  L’UNSA Éducation devant le Conseil d’Etat  pour mettre un terme aux inégalités de traitement entre les personnels
Indemnités REP+ : L’UNSA Éducation devant le Conseil d’Etat pour mettre un terme aux inégalités de traitement entre les personnels

SELECTIONNÉS POUR VOUS

L’Histoire de France aurait-elle manqué d’héroïnes ?
L’Histoire de France aurait-elle manqué d’héroïnes ?
17 septembre 2021 - National
Dernièrement, un rapport diligenté par le Président de la République publiait une liste de 318 héros issus de la diversité, des Outre-Mer, des...
Illettrisme : un combat toujours d’actualité
Illettrisme : un combat toujours d’actualité
14 septembre 2021 - National
2,5 millions de personnes en France sont concernées par ce problème, elles ont appris à lire mais elles ne maitrisent plus cette compétence. L...
Signer pour signifier l’importance de la filière administrative de l’Éducation
Signer pour signifier l’importance de la filière administrative de l’Éducation
11 septembre 2021 - National
Le 10 septembre l’UNSA Éducation et A&I Unsa ont signé avec Jean-Michel Blanquer le « relevé de décisions » pour la revalorisation pluriannuel...
syndicat-federation-unsa-metiers-education-recherche-culture-barometre
Le Baromètre UNSA 2021 d’une année sous pression
27 mai 2021 - National
La 9e édition du Baromètre de nos métiers de l’Éducation, de la Recherche et de la Culture a recueilli près de 35 000 réponses. Une conférence...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

En vous abonnant à La Lettre UNSA Éducation, vous serez informés de l’actualité syndicale par une lettre diffusée par courrier électronique exclusivement. Votre adresse ne sera pas utilisée à d’autres fins. Vous pouvez à tout moment décider de votre désabonnement. En vous abonnant sur cette liste, vous serez réputés adhérer aux conditions précisées dans la section « Limites, confidentialité, informatique et libertés » qui suit.

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?