Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Défendons la place des PVP dans la politique éducative parisienne !
Publié le 6 juin 2019 -

Signez la pétition : http://chng.it/TtqQPwK5

RÉAFFIRMONS LE RÔLE ET L’IMPORTANCE DES PROFESSEURS DE LA VILLE DE PARIS SUR LE TEMPS SCOLAIRE DANS LA POLITIQUE ÉDUCATIVE PARISIENNE !

Depuis plus de quarante ans, les professeurs de la Ville de Paris (PVP) enseignent sur le temps scolaire les disciplines dont ils sont spécialistes : les Arts plastiques, l’Éducation musicale et l’Éducation physique et sportive. Recrutés par concours à bac +5, Ils ont pour mission d’apporter leur expertise aux enfants des écoles publiques de la Ville de Paris, conformément aux programmes et instructions officielles de l’Education nationale pour les écoles élémentaires et dans le cadre de la circulaire Dasco /Rectorat.

Actuellement, plusieurs revendications majeures opposent les PVP à leur employeur, la Mairie de Paris :

1) DÉDOUBLEMENT DES CLASSES DE CP ET CE1 EN MUSIQUE, ARTS PLASTIQUES ET EPS EN REP/REP+

Dans les écoles du réseau d’enseignement prioritaire (REP et REP+), alors que les CP et les CE1 sont dédoublés afin de favoriser les apprentissages, les PVP doivent regrouper les élèves pour leurs enseignements dans des conditions difficiles, avec des effectifs allant de 24 jusqu’à 32 élèves. C’est malheureusement plus qu’avant la réforme et cela va à l’encontre de l’amélioration recherchée.

L’affectation des professeurs de la Ville de Paris doit correspondre à la structure pédagogique des écoles en REP et REP+ pour les classes de CP et de CE1. Ainsi une classe de 12/14 élèves correspondrait à 1h ou 1h30 de service selon la discipline afin qu’ils puissent, eux aussi, faire progresser leurs élèves dans les mêmes conditions que les professeurs des écoles.

2)  ÉQUITÉ DE TRAITEMENT INDEMNITAIRE POUR LES PROFESSEURS DE LA VILLE DE PARIS : LA PRIME ISAE

La Mairie de Paris ne reconnaît pas aux PVP les mêmes droits en matière de régime indemnitaire qu’aux autres enseignants, qu’ils relèvent de l’éducation nationale ou de ses propres structures éducatives municipales (Professeurs de conservatoires, assistants artistiques, professeurs de l’école Du Breuil et de l’école d’Alembert).

En effet, alors que l’Indemnité de Suivi et d’Accompagnement des Élèves (ISAE) est attribuée depuis 2013 aux professeurs des écoles, directeurs/trices d’école et membres du RASED, elle leur est refusée depuis 6 ans, en dépit de la reconnaissance de leurs missions d’enseignement et en déni de leur statut d’enseignants. Pourtant ils évaluent entre 250 et 500 élèves chaque année par discipline, afin de remplir le Livret Scolaire Unique Numérique établi chaque trimestre ou semestre. IIs rencontrent aussi les parents pour un meilleur suivi de leurs élèves, qu’ils accompagnent ainsi tout au long de leur scolarité du CP jusqu’au CM2.

La Mairie de Paris se doit de rétablir l’équité pour les professeurs de la Ville de Paris, en reconnaissance de leurs missions et de leur travail, en leur accordant l’ISAE.

3) SOUTIEN AU QUOTIDIEN ET COMMUNICATION SUR LE TRAVAIL DES PVP

La présence des professeurs de la Ville de Paris est une richesse au sein de la communauté éducative.

Depuis plusieurs années, la Mairie a cessé de communiquer à propos des PVP et de valoriser leurs missions, projets, actions et réalisations. Ceux-ci, menés pour et avec les élèves, au sein des écoles ou hors les murs, sont pourtant nombreux et de qualité.

Cette richesse doit être reconnue et soutenue par la Municipalité, qui gagnerait à reprendre ces actions à son compte en les valorisant dans sa communication auprès des parisiens.

Nous demandons à la Mairie de Paris de réaffirmer l’importance du travail des Professeurs de la Ville de Paris (PVP) sur le temps scolaire, au sein de la politique éducative parisienne, et principalement :

– DE DÉDOUBLER LES CLASSES DE CP ET CE1 EN MUSIQUE, ARTS PLASTIQUES ET EPS EN REP/REP+ À PARIS

– D’ASSURER UNE ÉQUITÉ DE TRAITEMENT INDEMNITAIRE POUR LES PROFESSEURS DE LA VILLE DE PARIS EN LEUR ACCORDANT LA PRIME ISAE

– DE SOUTENIR AU QUOTIDIEN LE TRAVAIL DES PVP ET DE VALORISER LEURS PROJETS (MOYENS ET COMMUNICATION)

 

 

Lire la suite

À LA UNE

Un an après, l’hommage nécessaire à Samuel Paty
Un an après, l’hommage nécessaire à Samuel Paty
Oui à la mobilité par l’attractivité et non par la contrainte !
Oui à la mobilité par l’attractivité et non par la contrainte !
Le SNU ne satisfait que les jeunes volontaires (évaluation INJEP)
Le SNU ne satisfait que les jeunes volontaires (évaluation INJEP)
Orientation scolaire : L’égalité filles-garçons a besoin d’un projet global
Orientation scolaire : L’égalité filles-garçons a besoin d’un projet global

SELECTIONNÉS POUR VOUS

Oui à la mobilité par l’attractivité et non par la contrainte !
Oui à la mobilité par l’attractivité et non par la contrainte !
14 octobre 2021 - National
Le CTMEN s’est réuni le 13 octobre 2021 pour examiner entre autres le projet des LDG « mobilités » 2022. L’UNSA Education a dénoncé une partie...
Des “discriminations systémiques” des “Gens du voyage”
Des “discriminations systémiques” des “Gens du voyage”
11 octobre 2021 - National
Le 6 octobre 2021, la Défenseure des droits, Claire Hédon, a alerté sur les “discriminations systémiques” lors de la publication du rapport po...
Un an après, l’hommage nécessaire à Samuel Paty
Un an après, l’hommage nécessaire à Samuel Paty
15 octobre 2021 - National
Le 16 octobre 2020, en rentrant chez lui après sa journée de travail au collège, Samuel Paty était assassiné par un jeune islamiste radical. V...
syndicat-federation-unsa-metiers-education-recherche-culture-barometre
Le Baromètre UNSA 2021 d’une année sous pression
27 mai 2021 - National
La 9e édition du Baromètre de nos métiers de l’Éducation, de la Recherche et de la Culture a recueilli près de 35 000 réponses. Une conférence...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

En vous abonnant à La Lettre UNSA Éducation, vous serez informés de l’actualité syndicale par une lettre diffusée par courrier électronique exclusivement. Votre adresse ne sera pas utilisée à d’autres fins. Vous pouvez à tout moment décider de votre désabonnement. En vous abonnant sur cette liste, vous serez réputés adhérer aux conditions précisées dans la section « Limites, confidentialité, informatique et libertés » qui suit.

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?