Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Boycott du 1er CSA de l'académie de BESANCON
Publié le 18 janvier 2023 -
Le premier CSA devait se tenir aujourd’hui mercredi 18 janvier (ordre du jour prévu : « lignes directrices de gestion mobilité », « carte cible CPE et infirmier », « carte scolaire 1D et 2D», « DGH des Lycées et LP » etc.).

Le premier CSA devait se tenir aujourd’hui mercredi 18 janvier (ordre du jour prévu : « lignes directrices de gestion mobilité », « carte cible CPE et infirmier », « carte scolaire 1D et 2D», « DGH des Lycées et LP » etc.).

 

 Pour l’UNSA EDUCATION c’était l’occasion d’instaurer un nouveau dialogue social et de rompre avec des pratiques fort peu respectueuses des personnels de l’éducation.

 

Le ministère de l’Education nationale s’y était engagé.

 

Force est de constater que les mauvaises pratiques perdurent (annonces dans la presse impactant les moyens humains en pleine période de travail sur la DHG sans publication de textes indispensables). Le tout dans un contexte social où l’ensemble des collègues se sentent déconsidéré.e.s pour ne pas dire méprisé.e.s.

A l’UNSA EDUCATION, nous ne sommes pas adeptes de la politique de la chaise vide ni du boycott. Mais nous ne pouvons cautionner par notre présence à ce premier CSA un tel fonctionnement et le non-respect des engagements pris.  

Ainsi l’UNSA EDUCATION a pris la décision de boycotter le CSA d’aujourd’hui.

Faute de quorum le CSA ne se tiendra pas et sera convoqué ultérieurement pour une autre séance au cours de laquelle nous porterons nos valeurs et où les sujets prévus seront traités.

Ci dessous la déclaration inter-syndicale:

DECLARATION INTER-SYNDICALE

Madame la rectrice,

L’ensemble des organisations syndicales représentées au CTA a décidé de ne pas siéger ce jour pour deux raisons : la préparation de rentrée 2023 et le projet de réforme des retraites.

Rien dans la préparation de rentrée n’est de bon augure, que ce soient les annonces de la réforme des lycées professionnels, les projets de suppression de la technologie en 6e au profit d’heures de soutien en maths et français effectuées par des PE ou les suppressions de postes ! Dans notre académie, les 64 postes en moins dans le second degré constituent une nouvelle saignée dans la droite ligne de ce que subissent élèves et collègues depuis 5 ans ; mais en plus, l’an prochain, le premier degré perdra 52 postes. C’est une fois de plus ignorer totalement les problématiques d’échec scolaire et d’inégalités sociales, ignorer que la France est l’un des pays où le taux d’encadrement des élèves est le plus faible, ignorer que dans toutes les études internationales, la France perd d’année en année quelques places et se trouve d’ores et déjà en queue de peloton des pays de l’OCDE. Vouloir à tout prix faire des économies dans le domaine de l’Éducation, c’est mettre en péril l’avenir d’un pays car l’éducation n’est pas un coût, c’est un investissement.

La réforme des retraites quant à elle, si elle est adoptée en l’état, va frapper de plein fouet l’ensemble des personnels de l’éducation. La dégradation des conditions de travail, les sureffectifs, les réformes incessantes augmentent la pénibilité au travail, particulièrement en fin de carrière. Les personnels de l’éducation, dont les salaires sont maintenus à des niveaux très insuffisants, en particulier les AED, AESH ou agent⋅es de catégorie C, vont devoir travailler plus longtemps et voir leurs pensions déjà trop faibles une nouvelle fois amputées. Le report de l’âge et l’allongement de la durée de cotisation renforcent également les inégalités, notamment femmes-hommes : dans notre secteur, composé à 73% de femmes, les effets de décote et les inégalités de pensions seront encore aggravés. Porter plus rapidement à 43 ans la durée de cotisation nécessaire pénalisera les personnels de l’enseignement qui font partie des professions ayant commencé à cotiser tardivement en raison de la qualification exigée pour les concours de recrutement.

L’état actuel du système de retraites par répartition ne justifie pas une réforme aussi brutale. Dans la foulée de l’appel des organisations interprofessionnelles, nos organisations, représentant les personnels du secteur de l’éducation, appellent les personnels à une première journée de grève et de manifestations le 19 janvier, pour nos retraites mais aussi nos salaires et nos conditions de travail.

 

Lire la suite

À LA UNE

No data was found

SELECTIONNÉS POUR VOUS

covid-g124e9a0e4_640
Suspension du jour de carence COVID 19 : c’est fini !
31 janvier 2023 - National
1er février 2023 : c'est fini. Le jour de carence Covid-19 est rétabli. L'UNSA Éducation s'oppose à cette mesure aussi injuste qu'inutile.
Attractiveness_LOGO_Attractiveness_LOGO_Rectangle
Attractivité des métiers de l’éducation : La France doit s’inspirer des voisins européens !
31 janvier 2023 - National
Une conférence de dialogue social européen consacrée à l’attractivité du métier enseignant s’est réunie à Varsovie le 31 janvier 2023 et l’UNS...
1831-1025-max
Revalo salariale pour toutes et tous, sans contrepartie !
31 janvier 2023 - National
La concertation avec le ministère commence mal : le pacte n'est pas acceptable pour les enseignant∙es, et rien n'est encore annoncé pour tous ...
Fiches Baro 2022 - 10 ans V4_page-0001(1)
#BaromètreUNSA2022 Le 10ème anniversaire d'une enquête de référence
23 mai 2022 - National
La première édition du baromètre UNSA des métiers de l'éducation, de la recherche et de la culture était lancée en 2013. Depuis, elle a marqué...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?