À l’occasion de la Journée mondiale de la visibilité lesbienne, ce lundi 26 avril, l’UNSA Éducation a interrogé Flora Bolter, codirectrice de l’Observatoire LGBT+ à la Fondation Jean Jaurès.

Elle met en lumière les différences entre les femmes et les hommes sur les questions LGBT+ dans sa dernière note : « Lutter contre les violences envers les lesbiennes, les femmes bi et les personnes trans ».
Flora Bolter démontre en quoi être lesbienne, femme bi ou personne trans est un facteur aggravant de discrimination avec un cumul de violences liées à la fois au genre et à l’orientation sexuelle.

Retrouvez notre 5 minutes pour comprendre : « Violences LGBTphobes: les femmes plus exposées ? »