Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

thematique-decryptages-2
Service National Universel: toujours à marche forcée !
Publié le 3 février 2022
Après deux expérimentations, la troisième s'organise pour une nouvelle vague de séjours de cohésion annoncée du 13 au 25 février 2022. L'INJEP vient de publier son rapport d'évaluation sur les séjours 2021. Le SNU n'a toujours rien de national et encore moins d'universel, tant il passe à côté de l'objectif de mixité sociale qu'il s'est fixé. Et les personnels chargés de l'organisation sont toujours sous pression, les nombreux problèmes soulevés dès 2019 peinent à trouver des solutions pérennes. Notre analyse.

Lancé en 2019 dans 13 départements à titre d’expérimentation, le Service National Universel se donne pour ambition de renforcer la cohésion nationale, de développer une culture de l’engagement, d’accompagner dans l’insertion sociale et professionnelle et d’accompagner les jeunes dans la prise de conscience des enjeux de défense et de sécurité. Aujourd’hui ouvert aux seuls volontaires, il s’agit à terme (d’ici à 2024, date initialement prévue) de convoquer tous les jeunes de 15 à 16 ans pour un SNU en 3 étapes : le séjour de cohésion de 12 jours, la mission d’intérêt général (84 h dans une association ou une collectivité territoriale, un établissement public ou un corps en uniforme) et une étape facultative d’engagement volontaire.
Le rapport de l’INJEP paru en janvier 2022, propose de faire un bilan des conditions de mise en œuvre, et de dégager, à la lumière des pratiques les plus pertinentes, les axes d’amélioration du dispositif désormais généralisé à tout le territoire.
Évidemment, la crise sanitaire a largement compliqué les débuts de ce dispositif, mais il semble aujourd’hui que l’organisation globale du SNU pose question au regard de la volonté de l’étendre à tous les jeunes de 15 à 16 ans, soit 800 000 jeunes par an. Jusqu’ici le SNU n’a rien de national et encore moins d’universel, tant il passe à côté de l’objectif de mixité sociale.
En effet, la constitution des équipes encadrantes, si elles présentent “une mixité de cultures professionnelles” comme l’indique le rapport de l’INJEP, n’est pas encadrée au niveau national, et laissée, dans chaque territoire, à la responsabilité des responsables locaux. De fait, il n’existe pas non plus, en amont de la prise en charge des jeunes par ces encadrants, de formation qui permettrait de garantir l’harmonisation des contenus proposés à tous les jeunes. Comment garantir qu’un ancien gradé ou un réserviste de l’armée française et un professionnel de l’éducation populaire tiennent spontanément un discours harmonisé sur l’égalité homme femme ou ait les compétences nécessaires pour accompagner des jeunes dans leur parcours professionnel et personnel ? Les nombreux signalements pour propos racistes ou sexistes de la part de certains encadrants disent à quel point le besoin de cadrage et de formation est important.
Outre ce problème de contenu, c’est également l’impact sur les services des rectorats qui n’a pas été pensé ni construit. Christine Dubois, membre du bureau national du SEP UNSA (Syndicat de l’Education Populaire) souligne la difficulté et la lourdeur de la gestion de ce dispositif pour des personnels qui doivent gérer, sans véritable cadre, un dispositif peu clair en terme juridique (il fonctionne aujourd’hui sur la base légale d’un accueil collectif de mineurs). Le recrutement des encadrants, leur paiement de leur rémunération, le suivi de ces personnels s’ajoute pour l’instant aux personnels en charge d’autres missions. Sans parler du recrutement des jeunes volontaires, qui incombe aujourd’hui le plus souvent aux CPE des lycées.
Bien que 80 postes de responsables aient été créés sur le territoire national pour assurer le développement du SNU, aujourd’hui, à moins de 15 jours du séjour de février, tous ne sont pas effectivement pourvus.
Pour l’UNSA, la situation actuelle ne permet pas, loin s’en faut, d’envisager une généralisation du dispositif à tous les jeunes de 15 à 16 ans. Alors même que les difficultés se multiplient, la mise en marche forcée d’un tel dispositif ne peut déboucher que sur un dispositif insatisfaisant, voire contre-productif.
L’objectif annoncé de mixité sociale doit en priorité se réaliser sur le temps scolaire, et c’est avant tout au système éducatif qu’il faut en donner les moyens. La responsabilité éducative, d’encadrement et de sécurité que représente l’accueil de ces jeunes nécessite d’être davantage prise en compte.
C’est pourquoi l’UNSA Education demande que le SNU ne soit envisageable que sur la base du volontariat avec un accord des familles, que l’investissement des jeunes dans ce dispositif soit reconnu dans son parcours, que ce dispositif s’inscrive dans le respect du principe de laïcité et que ses objectifs soient éducatifs et non militaires. Pour cela, il est impératif que les encadrants soient formés aux problématiques de la gestion de groupe, aux valeurs de la République, aux enjeux de la mixité sociale, de genre et d’inclusion.
L’inadéquation actuelle entre les ambitions et les moyens ne peut pas aboutir à une mise en place satisfaisante du SNU.

Lire la suite

À LA UNE

Pupils On School Field Trip To Museum Looking At Map
Inclusion : il faut coopérer avec le secteur médico-social
Expert speaker giving a talk at scientific business conference event.
Vie étudiante : la France doit miser sur sa jeunesse
covid-g124e9a0e4_640
Suspension du jour de carence COVID 19 : c’est fini !
1831-1025-max
Revalo salariale pour toutes et tous, sans contrepartie !
Pupils On School Field Trip To Museum Looking At Map
Inclusion : il faut coopérer avec le secteur médico-social
Expert speaker giving a talk at scientific business conference event.
Vie étudiante : la France doit miser sur sa jeunesse
covid-g124e9a0e4_640
Suspension du jour de carence COVID 19 : c’est fini !
1831-1025-max
Revalo salariale pour toutes et tous, sans contrepartie !

SELECTIONNÉS POUR VOUS

Pupils On School Field Trip To Museum Looking At Map
Inclusion : il faut coopérer avec le secteur médico-social
4 février 2023 - National
L’objectif « 100% école inclusive » fixé sous le précédent quinquennat a produit des situations ingérables en milieu scolaire, c’est une réali...
machine intelligence artificielle
Humains et machines : quelles interactions au travail ?
3 février 2023 - National
Créé en 2011, le Conseil national du numérique (CNNum) est chargé d’interroger la relation des humains au numérique. Cette commission indépend...
parcoursup22
Les chiffres de la session Parcoursup 2022
2 février 2023 - National
La complexité de l’affectation des jeunes lycéens dans l’enseignement supérieur (et des étudiants à Bac+1 en réorientation) vient de plusieurs...
pexels-stanley-morales-1454360
Affectation dans le supérieur : un bref historique
26 janvier 2023 - National
La volonté politique de former la plus grande partie de la jeunesse au niveau baccalauréat (objectif de 80% d’une classe d'âge énoncé en 1985 ...
retraite
2 millions le 19 janvier et le 31 on fait plus encore !
20 janvier 2023 - National
Après la mobilisation réussie du 19 janvier avec plus de 2 millions de personnes dans la rue, la prochaine journée de grève et de mobilisation...
Fiches Baro 2022 - 03_pages-to-jpg-0001(1)
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
23 mai 2022 - National
Comme chaque année, l'UNSA Éducation vous propose d'accéder à l'ensemble des chiffres de l'enquête pour prendre en compte les situations parti...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?