Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Share on print
Protection sociale complémentaire dans la fonction publique : l’UNSA revendique une amélioration pour tous les agents
Publié le 19 janvier 2021
Le Conseil Commun de la Fonction Publique (CCFP) du 18 janvier a examiné le projet d’ordonnance sur la Protection Sociale Complémentaire et la participation des employeurs publics à son financement. L’UNSA Fonction publique a voté en abstention compte tenu des incertitudes.
Protection sociale complémentaire dans la fonction publique : l’UNSA revendique une amélioration pour tous les agents

Le Conseil Commun de la Fonction Publique (CCFP) du 18 janvier a examiné le projet d’ordonnance sur la Protection Sociale Complémentaire et la participation des employeurs publics à son financement. L’UNSA Fonction publique a voté en abstention compte tenu des incertitudes.

Que prévoit le texte ?

Le texte prévoit l’obligation de participation de tous les employeurs publics à la hauteur, a minima, de 50% du coût de la cotisation des agent·es publics à leur protection sociale complémentaire santé, à l’horizon 2024 pour la majorité des agent·es de l’Etat, 2026 pour les territoriaux et hospitaliers.

Les incertitudes

Les conditions pour que tous les agents puissent en bénéficier, avec un niveau correct de garanties couvertes, restent, à ce stade, beaucoup trop incertaines.

Les craintes sur l’obligation, à moyen terme, de cotiser à des contrats complémentaires qui permettront de bénéficier de garanties identiques à celles d’aujourd’hui ne sont pas levées.

En donnant la priorité à des contrats collectifs à adhésion obligatoire, le gouvernement fait un choix qui impliquera des changements très importants dont les conséquences, notamment sur les actuels retraités, ne sont pas clarifiées.

L’UNSA rappelle qu’aujourd’hui, de nombreux·ses agent·es, notamment dans la fonction publique territoriale, ne bénéficient d’aucune couverture complémentaire santé. Elle considère qu’attendre 2026 est un objectif beaucoup trop lointain.

Si l’UNSA revendique depuis longtemps une participation significative des employeurs publics, elle souhaite voir respecter les principes de solidarité intergénérationnelle, de libre choix et un niveau de protection sociale en santé et en prévoyance qui ne soit pas réduit.

L’UNSA Fonction Publique regrette que l’ensemble du futur dispositif n’ait pu être davantage négocié en amont du CCFP. Des zones d’ombre et des désaccords demeurent, tant sur les principes de solidarité intergénérationnelle, de couplage des offres en santé et en prévoyance, que sur les dates de mise en œuvre.

De plus, l’UNSA Fonction Publique note que ce texte qui a valeur de loi fixe le principe d’une participation forfaitaire dès 2022 pour les seuls agent·es de l’État, et ce de façon transitoire. Elle regrette que tous les agent·es non pris en charge actuellement par les employeurs publics ne soient pas concernés. Cette disposition transitoire favorable aurait pu être pérennisée pour l’ensemble des agent·es et aurait pu permettre aux employeurs publics de contribuer significativement en respectant le libre choix de l’agent·e.

Le gouvernement s’est engagé à ouvrir des négociations dans chacun des versants de la fonction publique dès 2021. L’UNSA y participera activement pour améliorer le dispositif prévu et obtenir les meilleures conditions possibles de protection en santé et en prévoyance pour tous les agent·es. Elle demande que les négociations se déroulent dans le cadre d’un vrai dialogue social tout au long du dispositif, de sa mise en œuvre et de son bilan. Ces négociations peuvent être une véritable opportunité pour améliorer la protection sociale des agent·es à condition de pouvoir proposer des contrats solidaires à haut niveau de protections. Au gouvernement, dans les prochains mois, de lever les incertitudes !

Lire la suite

À LA UNE

Situation sanitaire :  le calendrier du baccalauréat vient d’être modifié
Situation sanitaire : le calendrier du baccalauréat vient d'être modifié
Covid 19, une autorisation d’absence pour la garde d’enfant : nouvelle avancée !
Covid 19, une autorisation d’absence pour la garde d'enfant : nouvelle avancée !
Santé mentale des enfants : le droit au bien-être
Santé mentale des enfants : le droit au bien-être
Protection sociale complémentaire : l’UNSA signe l’accord pour une amélioration pour tous les agent·es
Protection sociale complémentaire : l’UNSA signe l’accord pour une amélioration pour tous les agent·es
Situation sanitaire :  le calendrier du baccalauréat vient d’être modifié
Situation sanitaire : le calendrier du baccalauréat vient d'être modifié
Covid 19, une autorisation d’absence pour la garde d’enfant : nouvelle avancée !
Covid 19, une autorisation d’absence pour la garde d'enfant : nouvelle avancée !
Santé mentale des enfants : le droit au bien-être
Santé mentale des enfants : le droit au bien-être
Protection sociale complémentaire : l’UNSA signe l’accord pour une amélioration pour tous les agent·es
Protection sociale complémentaire : l’UNSA signe l’accord pour une amélioration pour tous les agent·es

SELECTIONNÉS POUR VOUS

Doubler les effectifs de l’enseignement français à l’étranger, à quel prix ?
Doubler les effectifs de l'enseignement français à l'étranger, à quel prix ?
27 janvier 2022 - National
Le conseil d’administration de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger (AEFE) s’est réuni le 26 janvier pour étudier le Contrat d’O...
Perte d’attractivité des métiers de l’Éducation :  il y a urgence !
Perte d’attractivité des métiers de l’Éducation : il y a urgence !
24 janvier 2022 - National
Pour l’UNSA Éducation, l’attractivité des métiers de l’Éducation est le défi numéro 1 de notre système éducatif. La crise sanitaire qui dure d...
Augmenter les rémunérations et améliorer le pouvoir d’achat, le moment arrive !
Augmenter les rémunérations et améliorer le pouvoir d’achat, le moment arrive !
24 janvier 2022 - National
L’UNSA a fait de la question des rémunérations et du pouvoir d’achat sa priorité depuis plusieurs mois. Partout où elle le peut, grâce à la né...
Loi 3DS : les organisations syndicales organisent un rassemblement jeudi devant le Sénat
Loi 3DS : les organisations syndicales organisent un rassemblement jeudi devant le Sénat
24 janvier 2022 - National
Les organisations syndicales de l'éducation se mobilisent contre l'article 41 du projet de loi "différenciation, déconcentration, décentralisa...
Présidentielle 2022 : les propositions de l’UNSA Éducation pour l’Enseignement Supérieur et la Recherche
Présidentielle 2022 : les propositions de l'UNSA Éducation pour l'Enseignement Supérieur et la Recherche
21 janvier 2022 - National
A travers l’élection à la présidence de la République, les Françaises et les Français choisissent les grandes lignes politiques qui seront por...
syndicat-federation-unsa-metiers-education-recherche-culture-barometre
Baromètre 2021 : Besoin urgent d’être Reconnu.es et Respecté.es !
25 mai 2021 - National
Cette année encore l’UNSA Éducation alerte sur l’état de la profession après l'enquête annuelle à laquelle 35 000 collègues ont répondu. Avec ...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?