Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

thematique-actualites-2
Ouïghours : briser le silence pour agir
Publié le 17 novembre 2020
archive-actualites-en-lien-avec-actualite

Durant l’été, un collectif international de plus de 180 organisations a dénoncé le recours au travail forcé des Ouïghours par de grandes entreprises chinoises.

Cette pratique, estimée à 20% de la production mondiale de coton, implique de grandes multinationales d’habillement ou de l’électronique qui s’approvisionnent en Chine.

C’est sur la base d’un rapport de l’Institut australien de stratégie politique (ASPI) qui démontre le déplacement massif de travailleur.euses forcé.es dans des usines textiles du Shandong, entre Pékin et Shanghai, que les ONG ont pu ainsi faire le lien avec plus de 83 grandes marques connues partout dans le monde.

L’UNSA Éducation fait le point.

Qui sont les Ouïghours ?

Les Ouïghours ou Ouïgours sont un peuple turcophone à majorité musulmane.
Représentant approximativement 11 millions d’habitants, ils font partie des 56 ethnies qui constituent la République populaire de Chine dominée par les Hans (92% de la population).
Installés originellement en Asie Centrale, ils se sont sédentarisés par la suite dans la région autonome du Xinjiang au nord-ouest de la Chine.

Un territoire gigantesque aux ressources énergétiques capitales

Le Xinjiang s’étend sur 1,6 million de km2 et son sous-sol recèle de nombreuses ressources naturelles : gaz, pétrole, terres rares, énergie solaire…
Au carrefour des grandes routes commerciales eurasiatiques, il est également selon un rapport de l’ONG Human Rights Watch la principale région productrice de coton : 80% du coton chinois y est cultivé.
Ses frontières communes entre autres avec l’Afghanistan et le Pakistan ainsi que les nombreux attentats meurtriers attribués par Pékin à des séparatistes ou des islamistes ouïghours en font de plus, une région sous haute surveillance policière.

Une répression progressive et sans commune mesure

C’est à partir des années cinquante que commence une politique d’assimilation dure envers les minorités et de colonisation interne en favorisant par exemple l’installation de Chinois Hans au Xinjiang.
Depuis une vingtaine d’années, sous prétexte de la lutte contre le djihadisme et le radicalisme musulman, le gouvernement chinois a mis en place une politique de répression violente en s’attaquant à la culture ouïghoure et à ses habitants au Xinjiang.

Aujourd’hui, : ce peuple est devenu minoritaire dans la région et représente environ 40% de la population. Un basculement démographique qui, s’explique par la domination exercée par les Hans. Depuis quelques mois, la répression connait une escalade et de nombreuses atteintes aux droits humains sont confirmées.

On estime que le gouvernement chinois détient 1,8 million *de Ouïghours et d’autres personnes d’origine turque et musulmane dans des centres d’internement et des camps de travail forcé. Actes de torture, séparations de familles et stérilisation forcée des femmes ouïghoures y sont perpétrés. Plusieurs sources ont établi que ces crimes de masse s’ancraient dans une logique de terreur voulue par le gouvernement dictatorial chinois .

Quelles réponses face à ces crimes ?

La prise de conscience de la répression des ouïghours en Europe a été tardive mais la mobilisation de quelques responsables politiques et d’associations commence à alerter l’opinion.
En France, le ministre des Affaires étrangères avait demandé au mois de juillet, la présence d’« observateurs indépendants internationaux dans cette zone et qu’elle permette à la Haut-commissaire aux droits de l’homme (de l’ONU) de visiter le Xinjiang en toute liberté ». Mais qu’en est-il ?
Au vu des crimes qui sont perpétrés chaque jour, des sanctions seraient requises. Seuls les États-Unis ont pour l’instant placé onze entreprises chinoises sur une « liste noire », afin de réduire leur accès à des technologies et produits américains. Mais certaines entreprises multinationales ont déjà choisi de ne plus faire appel à des fournisseurs établis dans cette région. Le Parlement européen agit également afin que l’UE prenne des mesures fortes.

L’UNSA Éducation qui s’engage résolument pour la défense des libertés, apporte tout son soutien à toutes les initiatives qui dénoncent cette violente campagne de répression et d’éradication de la culture ouighoure. Quels que soient les enjeux diplomatiques, économiques ou commerciaux, c’est la survie de toute une partie de cette population qui est désormais entre nos mains.

Lire la suite

À LA UNE

illustrationIVG
28 septembre : défendre le droit à l’avortement
pexels-fauxels-3184423
Les métiers "autres qu'enseignants" doivent aussi être reconnus
IranFemmes
Iran : debout les femmes !
rapportracisme
Racisme, antisémitisme et xénophobie : la tolérance progresse mais les discriminations perdurent
illustrationIVG
28 septembre : défendre le droit à l’avortement
pexels-fauxels-3184423
Les métiers "autres qu'enseignants" doivent aussi être reconnus
IranFemmes
Iran : debout les femmes !
rapportracisme
Racisme, antisémitisme et xénophobie : la tolérance progresse mais les discriminations perdurent

SELECTIONNÉS POUR VOUS

Capture d’écran 2022-09-23 à 17.19.48
La laïcité : quels enjeux pour l’éducation ?
26 septembre 2022 - National
Depuis 3 ans, l’IH2EF organise chaque année un cycle d’une vingtaine d’auditeurs et d’auditrices d’horizons variés (du public et du secteur pr...
sweden-g4c6276a73_1920
L’extrême-droite au pouvoir en Suède ! Quelles conséquences ?
26 septembre 2022 - National
Pour la première fois en Suède, l’extrême-droite est au pouvoir après les élections aux résultats serrés du 11 septembre dernier ! Les partis ...
18050-3-cartouche_signature_mail_300x150_v-db1f4 (1)
Semaine du développement durable 2022 : agir au quotidien
25 septembre 2022 - National
Cette année, la semaine du développement durable se déroule du 18 septembre au 8 octobre. Elle a pour thème « Agir au quotidien » et elle vise...
illustrationIVG
28 septembre : défendre le droit à l’avortement
25 septembre 2022 - National
Le 28 septembre est la journée mondiale en faveur du droit à l’avortement. L’UNSA Éducation, avec son union, l’UNSA, appelle à participer aux ...
future-3274954_1920
Rentrée scolaire 2022 : Redonnons du sens aux métiers de l’Éducation
29 août 2022 - National
La rentrée scolaire 2022 s’opère dans un contexte sanitaire plus apaisé que les deux précédentes mais notre système éducatif a été durablement...
Fiches Baro 2022 - 03_pages-to-jpg-0001(1)
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
23 mai 2022 - National
Comme chaque année, l'UNSA Éducation vous propose d'accéder à l'ensemble des chiffres de l'enquête pour prendre en compte les situations parti...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?