Lors de la réunion du 15 janvier 2014 avec le ministère de la Fonction publique sur l’organisation et la méthode des négociations «parcours professionnels, carrières, rémunérations», l’UNSA Fonction publique a très fermement évoqué la la question des marges de manœuvres budgétaires.

2014 devait être une année majeure pour la remise à plat de la grille Fonc­tion publi­que confor­mé­ment aux enga­ge­ments du gou­ver­ne­ment après la remise du rap­port Pêcheur.

Après les décla­ra­tions pré­si­den­tiel­les (vœux et conférence de presse), les ques­tions se mul­ti­plient. L’UNSA Fonction publique a demandé que soient cla­ri­fiés le contexte et les moyens qui pour­raient être consa­crés à la réforme du cadre sta­tu­taire en insis­tant sur la néces­sité de mesu­res géné­ra­les rapi­des en faveur du pou­voir d’achat de tous les agents.


Plus sur le site de l’UNSA Fonction publique (dont le texte de la déclaration de son secrétaire général, Guy Barbier).